Islande — Reykjavik et le Cercle d’Or en quelques jours

Comment aller en Islande sans visiter au moins sa capitale Reykjavik ? Quelques jours suffisent pour en profiter ainsi que les sites touristiques proches réunis autour du Cercle d’Or. Si vous avez plus de temps, vous pouvez en profiter pour visiter aussi la région du nord de l’Islande qui permet de profiter d’une nature tout aussi jolie mais bien plus tranquille.

Afin de pouvoir visiter tranquillement la région, vous pouvez soit faire appel à un tour operator qui se chargera de vous faire visiter les différents sites touristiques en prenant en charge le transport ou bien vous occupez vous-même de cette partie en louant un véhicule. Comme je l’ai indiqué dans mon article précédent, je vous recommande l’agence de location Blue Car Rental qui propose des forfaits pas très cher avec toutes les protections incluses (si vous récupérez la voiture à l’aéroport international, leur agence est à quelques minutes à pied en dehors du terminal ; et si vous préférez sur la capitale, l’agence est au centre-ville et ils proposent un service payant — environ 20€ — pour vous y amener si vous êtes trop loin pour venir par vous-même).

Reykjavik

C’est une des capitales les plus septentrionales au monde et sa superficie de plus de 200 km² avec plus de 100 000 habitants seulement en fait une ville avec une densité 40 fois plus faible que celle de Paris ! Maintenant si l’on se concentre sur la partie vraiment touristique, la zone se limite à quelques kilomètres carrés autour du parc Hljómskálagarður et de son grand bassin au pied de l’Hôtel de Ville.

Tout prêt se trouve le bâtiment Harpa qui abrite une salle de concert, un centre de congrès, quelques boutiques et restaurants. Sa particularité est son architecture et son design qui a remporté un prix européen en 2013. N’hésitez pas à y faire un tour en soirée lorsque la façade s’éclaire de pleins de couleurs, c’est très joli ! Sinon à l’intérieur, il n’y a pas grand chose d’intéressant à moins que vous n’en profitez pour aller à un concert ou un spectacle (voir le calendrier des évènements).

Le Harpa en pleine nuit

En continuant le long de l’avenue bordant l’océan à l’est d’Harpa, l’étrange sculpture Sun Voyager tout en acier contraste avec ce qu’il y a autour. Son design épuré représente un bateau viking se dirigeant vers le soleil couchant.

Sculpture Sun Voyager à Reykjavik

À quelques rues à l’est du parc Hljómskálagarður se trouve la cathédrale Hallgrímskirkja reconnaissable avec sa flèche haute de 75 mètres et son architecture reprenant la forme des orgues basaltiques que l’on peut trouver en Islande. De nuit, vous pourrez peut-être voir des projections animées sur sa façade.

La flèche de la cathédrale de Reykjavik

Entre la cathédrale et le bord de mer vers l’Harpa se trouve plusieurs rues commerçantes avec des boutiques touristiques dont certaines vendent des produits bien locaux qui sont intéressants à voir, parmi ceux-ci j’ai bien aimé :

  • The Handknitting Association of Iceland : situé au 19 de la rue Skólavörðustígur, cette petite boutique vend tout plein de pulls tricotés à la main par l’association des grand-mères tricoteuses. Les produits sont assez chers mais au moins ils sont typiques et tiennent bien chaud (en plus de bien gratter 😛 ).
  • Orrifinn : juste à côté au 17a de la rue Skólavörðustígur, cet artisan propose différents bijoux faits main dans le petit atelier qui sert aussi de boutique. La particularité est qu’il propose des bijoux uni-sexe et qui doit pouvoir être portés aussi bien par une femme qu’un homme.
Les étals de l’association sont remplis de pulls faits-main

En ce qui concerne l’aspect culturel, on trouve plusieurs musées dans la ville mais l’un des plus intriguant est le Musée phallologique islandais. Oui, c’est bien ça, un musée sur les phallus. Unique au monde, il rassemble en son sein, plusieurs centaines de phallus de tous les mammifères vivant en Islande (homme y compris) et quelques autres aussi, ainsi que divers objets et oeuvres dans le même thème. Allant du petit zizi de souris au gigantesque phallus de baleine, il y en a de toute forme et de toute taille. C’est original et assez marrant finalement (mais quand même un peu… étrange).

Quelques spécimens de phallus au Musée phallologique islandais

Avec tout ça, vous vous demandez peut-être où sont les bons restaurants ? Et bien j’avais noté deux adresses intéressantes :

  • Bæjarins beztu pylsur : que l’on peut traduire par « meilleurs hot-dogs de la ville » est un petit stand qui propose uniquement des hot-dogs. Elu meilleur hot-dogs d’Europe par le journal The Guardian en 2006, il acquit sa renommée avec la visite de personnalités venues goûter ce plat typique d’Islande. Il faudra peut-être s’armer un peu de patience tant le stand est convoité par les touristes qui peuvent former une file d’attente de plusieurs dizaines de personnes en continu ! Mais cela vaut quand même le détour, c’est bon, pas cher et parfait pour une petite pause au déjeuner.
  • Þrír frakkar : ce restaurant gastronomique, pas très loin des rues touristiques, propose des plats islandais avec des produits locaux et très bien préparés. Il faut compter environ 50/60€ par personne.

Le Cercle d’Or

Cette dénomination désigne l’ensemble des trois sites touristiques les plus visités en Islande et sont situés à une centaine de kilomètres au nord-est de Reykjavik. Facilement accessibles depuis la capitale en voiture, ceux-ci sont :

  • Le parc national du Þingvellir est un site majeur dans l’histoire du pays car il abrita pendant des centaines d’années le parlement islandais. Maintenant classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il est devenu un parc national et abrite la faille séparant les plaques américaine et européenne.
La panorama sur le parc est superbe !
  • La cascade de Gullfoss — que l’on peut traduire par « chute d’or » — est l’une des chutes d’eau les plus visités du pays. Avec deux chutes successives, le panorama est assez spectaculaire. Le site est facilement accessible en voiture et un énorme parking gratuit est disponible à l’entrée du site. La chute est ensuite visible depuis deux points de vue panoramique où se massent tous les touristes. Le site et la vue sont très jolis mais la foule gâche malheureusement un peu l’expérience, c’est dommage. Un restaurant et des boutiques sont disponibles sur le site, ainsi que des toilettes payantes (ou gratuites si vous utilisez celles du restaurant en ayant payé votre repas).
La cascade Gullfoss
  • Le champ géothermique de Geysir est un ensemble de source d’eau chaude d’origine volcanique dont certaines se manifestent sous forme de geysers comme Strokkur qui est pour le moment le seul encore actif. Ce dernier a la particularité d’entrée en éruption assez régulièrement en propulsant une gerbe d’eau à plusieurs mètres de hauteur. Les autres sources à proximité ne sont pas ou plus éruptives mais produisent toujours de l’eau à très forte chaleur ! L’accès au site en voiture est très facile et un grand parking est disponible juste à côté de l’entrée du site (gratuite). De plus, un restaurant et des boutiques sont aussi disponibles sur place.

Sur le chemin du retour vers la capitale, vous pouvez vous arrêter aux bains géothermiques de Laugarvatn Fontana où l’on peut se reposer et se détendre entre différents bains de sources chaudes naturelles. Le site propose aussi des bains à vapeur, un sauna et un accès direct au lac ce qui vous permettra de jouer entre les différentes températures en changeant de bains. L’accès en coûtera environ 30€ par personne et le site est ouvert jusque 22h en hiver ou 23h en été. Pensez à ramener votre maillot de bain et votre serviette, sinon ces accessoires seront facturés en plus. Un restaurant est disponible sur place pour permettre de reprendre des forces avec votre baignade.

À un peu plus d’une centaine de kilomètres au sud-est de Reykjavik se trouvent deux impressionnantes cascades : Seljalandsfoss et Skógafoss non loin du désormais célèbre glacier Eyjafjallajökull.

La première, d’une hauteur de 65 mètres, a la particularité d’avoir un passage derrière la cascade se qui permet de voir l’arrière de celle-ci. Le passage n’est pas forcément très accessible et est assez glissant. Avec toute l’eau qui éclabousse partout, il est fortement conseillé de porter des vêtements adéquate, ainsi que des bonnes chaussures de marche qui accrochent bien le sol. Un parking gratuit est disponible à côté de la cascade dont l’accès est aussi gratuit.

Le cascade Seljalandsfoss

Juste à côté se trouve Gljúfrafoss, une petite chute d’eau enfermée dans un canyon. Pour pouvoir y accéder il est nécessaire de remonter directement le cours d’eau ; pensez à vous équiper de bonnes chaussures hautes et étanches ou admirez le spectacle depuis l’extérieur du canyon 🙂

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.