Les Jumeaux Vénitiens

Quiproquos, situations improbables et beaucoup d'humour pour cette adaptation de la célèbre comédie italienne de Carlo Goldoni

Les Jumeaux Vénitiens est une célèbre comédie italienne de Carlo Goldoni. Basée sur une histoire de quiproquos, l’adaptation de Jean-Louis Benoit, en ce moment au Théâtre Hebertot à Paris, est joliment mise en scène avec des acteurs au top !

Deux jumeaux, une seule ville

Zanetto et Tonino sont jumeaux. Séparés à la naissance, ils sont élevés dans des villes séparées. Si leur ressemblance est troublante, ils sont devenus deux hommes très différents. Tonino, élevé à Venise, est un gentilhomme plein d’esprit et habille à l’épée tandis que Zanetto, élevé dans une ferme, est un froussard simple d’esprit et naïf.

20 ans qu’ils ne se sont pas vus. Et pourtant le hasard va les amener tous les deux à Vérone. Zanetto doit y rencontrer sa fiancée, la fille d’un négociant de la ville avec laquelle il se montre un peu trop entreprenant dès leur première rencontre. Tonino est à Vérone, incognito, pour retrouver sa bienaimée, qui l’attend chez un ami et qu’il compte bien épouser.

Évidemment, chacun des deux ignore la présence de l’autre dans la ville ce qui va être à l’origine de nombreux quiproquos et malentendus car l’un est pris pour l’autre. Tout le monde s’embrouille, les protagonistes ne comprennent pas les réactions des frères, qu’ils pensent être une seule et même personne, les fiancées sont jalouses, les familles s’indignent, les serviteurs croient devenir fous et quand la police et des comploteurs s’emmêlent, tout le monde croit perdre la tête !

Une succession de quiproquos très drôle

Je ne connaissais pas cette pièce et j’ai eu grand plaisir à la découvrir avec cette adaptation et cette mise en scène de Jean-Louis Benoit prévue pour le moment jusqu’à la fin de l’année au Théâtre Hebertot.

Le texte est absolument génial et on rit très souvent pendant les 1h50 de spectacle sans entracte ! Pour ne rien gâcher au plaisir, les décors sont beaux sans être ostentatoires et ils s’enchainent extrêmement bien permettant de passer de scènes en intérieur aux scènes en extérieur sans interrompre le récit.

Mais ce qui fait tout le charme des Jumeaux Vénitiens, c’est l’extraordinaire jeu des acteurs et notamment de Maxime d’Aboville qui endosse le rôle double de Zanetto et Tonino. L’acteur arrive à incarner justement ces deux personnages très différents sans pour autant trop en faire. Le rendu est juste et bluffant. Face à lui, une dizaine d’acteurs tous également très bons qui font de cette pièce une belle réussite.

Cette pièce classique, datant du 18ème siècle, prend ici un petit coup de jeune avec quelques textes modernisés et des prix qui restent abordables (entre 12€ et 60€) C’est vraiment bien !

Théâtre Hebertot

Adresse
79 bis boulevard des Batignolles — 75017 Paris, France
Téléphone
01 43 87 23 23
Horaires d'ouverture
Mardi au vendredi à 21h, samedi à 16h30 et 21h, dimanche à 16h
Localisation
Voir sur Google Maps
Site internet

En résumé

Les Jumeaux Vénitiens est une comédie italienne du 18ème siècle. Deux jumeaux se trouvent dans une même ville, sans le savoir, pour épouser leurs promises. Ils sont pris l'un pour l'autre et s'en suit tout une série de quiproquos et de situations cocasses. Cette adaptation est très agréable, légèrement mise ou goût du jour, avec des très beaux décors et un jeu d'acteur génial notamment pour Maxime d'Aboville qui incarne les deux jumeaux.

Les plus

  • Les décors
  • L'humour omniprésent
  • Maxime d'Aboville
  • Les quiproquos

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.