La Peste et la Vigne — Patrick K. Dewdney

Le deuxième volume de la série fantasy du Cycle de Syffe

Paru au mois de septembre dernier aux éditions du Diable Vauvert, La Peste et la Vigne est le deuxième volume du Cycle de Syffe, série de romans de fantasy dans un monde pré-médiéval qui avait commencé par L’Enfant de Poussière.

La suite des aventures de Syffe

Dans L’Enfant de Poussière on découvrait le jeune Syffe, un orphelin pauvre d’origine inconnue vivant à Corne-Brume. Très vite ses déboires avec la justice et l’instabilité politique de la région l’avaient conduit à partir à l’aventure et on suivait son entraînement avec un maître guerrier.

Lorsque Syffe s’est retrouvé à nouveau seul, son destin a pris une tournure déplaisante. Il s’est retrouvé prisonnier et a été réduit en esclavage. Devenu un adolescent, Syffe n’a toujours pas la vie facile mais lorsque la peste s’abat sur les mines où il est retenu, il en profite pour s’échapper.

Son périple débute alors, à travers les montagnes enneigées et les vastes forêts. Il n’a qu’une seule idée en tête, retrouver la jolie Brindille, son amour de jeunesse pour l’emmener loin où ils pourraient être heureux. Il va voir que les choses ne sont pas aussi simples puisque plusieurs années se sont écoulées, que la situation de la région est toujours aussi instable et en proie à la guerre civile.

Un adolescent qui se trouve progressivement

Dans ce deuxième tome, le protagoniste évolue dans un monde qui semble encore plus chaotique que précédemment. Il s’agit là peut-être seulement d’une question de perception car Syffe, plus grand, est peut être seulement plus apte à comprendre ce monde qui l’entoure. Quoi qu’il en soit, entre les guerres à venir, les batailles passées et celles en cours, Syffe tente de se frayer un chemin sûr.

Dans ce roman on découvre un homme qui se construit petit à petit en quittant le monde de l’enfance pour découvrir sa place dans celui des adultes. Syffe se fait rattraper par son passé inconnu et son destin prend alors une tournure un peu mystique.

Une fois de plus l’auteur, Patrick K. Dewdney, nous offre un beau roman avec une bonne dose de suspense, des rebondissements en cascade et une multitude de personnages et de paysages. On visualise sans peine des montagnes majestueuses recouvertes de neige dans lesquelles il est difficile de se repérer et où Syffe risque à tout instant de faire une chute ou de mourir affamé et gelé. Et il en va de même pour la forêt mystérieuse et prétendument magique, dans laquelle se cache un peuple méconnu.

Ce deuxième livre est, comme le premier tome, une très belle réussite. On s’attache toujours autant au personnage de Syffe et à ses aventures. On découvre, en même temps que lui, les manigances qui se trament dans l’ombre de ce monde plutôt hostile. Encore une fois, c’est un excellent roman ! Vivement la suite !

La Peste et la Vigne

Auteur(s)
Patrick K. Dewdney
Editeur(s)
Au Diable Vauvert
Date de publication
13 septembre 2018
Site internet
ISBN
9791030702125

En résumé

Dans ce deuxième tome du Cycle de Syffe, on suit toujours les aventures de ce dernier mais il a grandit et est désormais un adolescent. Désormais seul est livré à lui même, il vient de s'échapper de la mine où il était prisonnier et tente de retrouver son amour de jeunesse. Dans ce monde en pleine guerre civile, son chemin sera semé d'embuches et de découvertes inattendues. Une fois de plus l'auteur nous offre un super roman plein de rebondissements, d'action et de suspense avec des personnages nombreux dans une atmosphère moyenâgeuse.

Les plus

  • L'univers riche
  • Les rebondissements
  • L'évolution de Syffe
  • L'action et l'aventure
  • Une digne suite pour le Cycle de Syffe

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.