La Malédiction du Norfolk — Karen Maitland

Après La Compagnie des Menteurs et Les Âges sombres, Karen Maitland revient avec un nouveau roman : La Malédiction du Norfolk, paru en 2014 aux éditions Sonatine.

Le comté de Norfolk en 1208

En plein Moyen âge, alors que le pape Innocent III vient d’interdire aux prêtres de célébrer les offices ou de conférer les sacrements en riposte au roi Jean, l’Angleterre est en plein chaos spirituel.

Dans ce contexte particulier, la jeune Elena, une simple paysanne travaillant aux champs est amenée par l’intendant maître Raffaele, à travailler pour la famille noble de Gastmere. Son entretien d’embauche se passe d’une étrange manière puisqu’on lui demande de manger au dessus d’un coffre. La petite affamée s’en donne à cœur joie et est embauchée pour s’occuper de Lady Anne, la mère du seigneur de Gatsmere. Ce qu’elle ne sait pas en revanche c’est que ce qu’elle vient de vivre est en fait un rituel, celui des mangeurs de péchés qui consiste à prendre sur sa conscience tous les péchés non expiés d’un mort.

Seulement Elena ne sait pas ce qu’il vient de se passer et après la naissance de son enfant, dont elle avait caché l’existence à maître Raffaele et Lady Anne, elle fait des rêves étranges dans lesquels elle tue le nouveau né. De peur de voir ces rêves se concrétiser, elle confie le bébé à d’étranges guérisseuses.

Cependant, les rêves ne s’arrêtent pas, et concernent maintenant d’autres personnes. Maître Raffaele, qui se veut son ami avant tout va tout faire pour la protéger mais son histoire semble n’être qu’une longue et pénible descente aux enfers !

Une histoire de superstitions basée sur des faits réels

Le contexte de ce roman est comme toujours basé sur des faits réels que Karen Maitland nous explique bien à la fin du roman. À l’époque, alors que plus personne ne pouvait se tourner vers l’église, les gens sont paniqués à l’idée de ne pas pouvoir baptiser leurs enfants, ne pas pouvoir expier leurs péchés avant leur dernier souffle, ne pas pouvoir bénir les unions. L’auteur met bien l’accent également sur toutes les superstitions auxquelles le peuple se raccroche comme les plantes qui apportent chance et prospérité, celles qui soignent, celles qui viennent avec un grand malheur, toutes ces petites choses qui rythmaient la vie des simples gens.

Elle nous décrit aussi les guerres qui faisaient rage en Europe, mais aussi les pratiques un peu spéciales comme les enfants qui étaient mutilés pour devenir des eunuques ou des castrats comme c’est le cas dans le roman pour le personnage de maître Raffaele.

Karen Maitland signe donc de nouveau un super roman mélangeant allégrement faits historique, magie, superstitions et fictions avec en plus une grande maîtrise de l’intrigue et des rebondissements. Ce roman vous happe dès la première page et vous plonge dans un Moyen âge bien crasseux et réaliste. Franchement j’ai adoré !

La Malédiction du Norfolk

Auteur(s)
Karen Maitland
Editeur(s)
Sonatine
Date de publication
17 septembre 2014
Site internet
ISBN
9782355842658

En résumé

La malédiction du Norfolk est le dernier roman de Karen Maitland paru aux éditions Sonatine en 2014. Il nous emmène en plein Moyen âge, dans une époque faite de superstitions et de croyances singulières alors que la guerre a conduit à l'interdiction de tous rites religieux.

Les plus

  • Basé sur des faits réels
  • Les personnages
  • Les superstitions
  • Les rebondissements
  • L'ambiance générale

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.