Les Âges sombres — Karen Maitland

J’avais découvert Karen Maitland dans son précédent roman : La Compagnie des Menteurs que j’avais adoré ! Cette année l’auteur revient aux édition Sonatine avec un nouveau roman : Les Âges sombres, avec lequel elle nous refait un thriller historique qui se déroule dans le Moyen Âge du 14e siècle en Angleterre à une époque où sécheresses, inondations et épidémies s’enchaînent et perturbent la vie dans les villes et les campagnes.

1321 à Ulewic en Angleterre

Ulewic est une petite ville de l’Est de l’Angleterre. Les habitants oscillent entre tradition et raison. Leur foi est partagée entre celle qu’ils doivent vouer à l’Église et celle immodérée qu’ils ont pour les Maîtres Huants, une confrérie aux rites païens et sombres qui leur fait peur. En cette période de doute, les catastrophes s’enchaînent avec un été extrêmement chaud, un hiver extrêmement froid, des inondations qui dévastent leurs chaumières et leurs champs, des maladies inconnues et donc suspectes qui déciment le bétail et les habitants. Dans ce climat de terreur, les habitants se méfient par-dessus tout des béguines étrangères, de Belgique, qui se sont installées il y a peu en bordure du village. Ces femmes qui vivent entre elles sans hommes et qui disent vouloir les aider, leur font peur. Après tout, ce sont des étrangères !

Les seuls qui vivent relativement bien à Ulewic, ce sont la famille de nobles, seigneurs de ces terres et le prêtre de l’Église. Les nobles tirent jusqu’au moindre sou de leur peuple tandis que le prêtre leur fait aussi payer la protection de l’Église très cher. Mais même avec de hauts revenus, tout n’est pas rose et le prêtre a lui aussi de nombreux problèmes, notamment avec son passé et avec les Maîtres Huants qui détournent les habitants de l’Église.

La situation est donc très tendue, chacun ses problèmes ! Entre le prêtre en disgrâce, les Maîtres Huants qui prennent le pouvoir, les nobles qui s’enrichissent, les habitants qui souffrent de tous les maux, les béguines indésirables… Entre croyance, mythes et réalité, Karen Maitland nous peint la vie de différents personnages en cette époque aux tourments des plus nombreux.

Une époque, 27 personnages et autant d’histoires

Comme dans son précédent roman, Karen Maitland mélange avec délice fiction, magie, faits historiques réels, croyances… Le rendu est superbe. On lit son roman comme on mange des petits fours, sans pouvoir s’arrêter même si on ne sait pas vraiment pourquoi !

Chaque personnage a sa propre histoire, ses problèmes, mais ce qui lie tous ces nombreux personnages, ce sont les catastrophes par lesquelles ils sont touchés. Une maladie qui ravage le bétail donne lieu à des chasses à la sorcière et au coupable, même si personne n’est coupable. Le Moyen Âge est bien décrit et les personnages vivent tous dans la peur de ce qu’ils ne comprennent pas. Ils cherchent toujours une explication qui leur semble logique mais à une époque où les gens ne sont pas vraiment éduqués, cela donne lieu à des quiproquos magistraux !

Karen Maitland nous offre un roman passionnant qui mêle fiction et faits historiques. Les faits historiques nous sont même un peu expliqués à la fin du roman et c’est vraiment appréciable parce que pendant la lecture on ne sait vite plus faire la différence entre ce qui est réel de ce qui ne l’est pas !

Dans ce roman finalement il n’y a pas vraiment de seule grande intrigue comme dans un roman classique mais plusieurs histoires qui se mélangent. Au final, je n’arrive vraiment pas à mettre des mots sur la raison de mon enthousiasme pour ce livre mais j’ai vraiment été happée par le contenu. Ce roman est vraiment captivant que ce soit grâce aux personnages, à l’époque de l’intrigue, aux rebondissements, au style de l’auteur… c’est à lire sans attendre !

Les Âges sombres

Auteur(s)
Karen Maitland
Editeur(s)
Sonatine
Date de publication
15 mai 2012
Site internet
ISBN
9782355841156

En résumé

Dans ce nouveau roman Karen Maitland nous plonge dans l'univers de l'Angleterre du Moyen Âge. À une époque où le climat se déchaîne, où des maladies incompréhensibles déciment les récoltes, le bétails, les villageois. Les personnages de ce roman sont très nombreux mais en 600 pages, l'auteur arrive à nous parler de chacun d'eux, de leurs problèmes leurs croyances et ça c'est un vrai tour de maître ! Ce roman est un mix très réussi entre faits historiques réels et fiction et même si au final on n'arrive pas vraiment à savoir pourquoi on aime ce roman, une chose est sûre c'est qu'il est extrêmement difficile à lâcher !

Les plus

  • L’Angleterre au 14e siècle
  • Le style de l'auteur très agréable à lire
  • Les nombreux personnages
  • Tous ces destins qui se croisent s’entremêlent et donnent lieu à des situations particulières
  • Le mélange de réel et de fictif

Les moins

  • Ce n'est pas un roman d'action alors il ne faut pas en chercher !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.