Horizon Forbidden West

Le retour d'Aloy pour un jeu tout aussi bien que le premier volet !

Horizon Forbidden West est la suite directe de Horizon Zero Dawn. Sorti en février de cette année sur PS4 et PS5, on y retrouve tout ce qui a fait le succès du premier volet de Guerilla Games et Sony Interactive Entertainment : un personnage principal fort, des décors sublimes et une histoire passionnante !

Quelques mois après Horizon Zero Dawn

L’histoire se passe quelques temps après les évènements de Horizon Zero Dawn. Dans ce futur lointain où l’humanité s’est regroupée en tribus. Les Hommes sont revenus à une vie plus primitive, partageant la Terre avec une végétation qui a repris ses droits et des machines à l’apparence d’animaux.

Aloy, la chasseuse agile, intelligente et redoutable, venue d’une tribu de l’Est a sauvé le monde de l’extinction lors du premier volet de la série. Depuis elle a fuit les fêtes en son honneur pour se rendre dans l’Ouest prohibé. En effet, à la fin du premier opus, Aloy pense avoir détruit Hadès, le programme informatique qui menaçait la vie sur Terre mais le chercheur Sylens a réussi à en extraire une partie in extremis. Cette action de la part de Sylens n’est pas sans conséquences puisque les tempêtes se multiplient et une étrange plante rouge se développe à vitesse grand v, éradiquant toute forme de vie sur son passage.

La solution est dans l’Ouest prohibé : une vaste zone méconnue et interdite, tenue par les tribus des Tenakths. Aloy va entrer en contact avec ces Tenakths, considérés comme des barbares sanguinaires par les tribus à l’Est. Elle va découvrir leurs coutumes et croyances tout en mettant au point un plan pour neutraliser une fois pour toute la menace qui plane au dessus de leurs têtes avec l’aide de ses acolytes. Au passage elle va faire d’incroyables découvertes sur le peuple des Anciens qui vont l’aider dans la mission qu’elle est la seule à pouvoir mener à bien.

Un jeu sublime pour une histoire passionante

Horizon Zero Dawn était superbe, Horizon Forbidden West l’est tout autant !

Horizon Forbidden West_20220225234927

J’adore les différents écosystèmes que le jeu propose : on passe d’une zone montagneuse avec du vent et de la neige, à un dessert aride puis à une ambiance tropicale avec une végétation luxuriante, une mer turquoise non loin de là. Les paysages sont incroyables et très détaillés avec chacun ses plantes propres et ses animaux et machines. Même les commentaires d’Aloy varient et elle va souvent se plaindre d’avoir froid dès qu’on monte un peu en altitude ! Mais l’ambiance du jeu ne réside pas que sur les plantes et les vestiges de notre époque y font aussi beaucoup pour la crédibilité de ce monde post-apocalyptique.

Quant à l’histoire, elle est bien amenée par une quête principale pleine de rebondissements et de rencontres. On est à fond dedans et franchement j’avais hâte de connaître la suite à chaque étape.

Côté quêtes secondaires, elles ne sont pas en reste. Assez nombreuses, elles permettent de rendre des service à la population des différentes tribus et à ses compagnons. Ce qui est bien c’est qu’on ne ressent pas de lassitude en les effectuant, les personnages impliqués et les paysages étant toujours très différents, on ne ressent pas de répétition.

Vraiment ce jeu est aussi beau qu’intéressant avec une qualité de détails incroyables sur PS5. On s’en rend bien évidemment compte dans le jeu mais c’est flagrant lorsqu’on déclenche le mode photo !

Un gameplay agréable

Niveau jeu on voit apparaître des nouveautés intéressantes pour se déplacer comme le grappin qui permet de se propulser sur une paroi ou encore l’ailgide qui est une sorte de parachute ultra pratique !

Comme dans le premier opus, Aloy peut pirater des machines de plus en plus complexes lorsqu’on avance dans le jeu et ainsi même se balader au dos de créatures de métal volantes !

Ces différents moyens de locomotion donne plus de liberté dans l’exploratoire de la carte. On a une impression de liberté d’exploratoire plus grande que pour Horizon Zero Dawn même si on est encore limité côté escalade. On ne peut, en effet, toujours pas grimper n’importe où et il faut se contenter des chemins prédéfinis.

Côté carte, elle est grande et comprend de nombreux points d’intérêt à explorer. Il y a des zones de chasses, les arènes de combat, les camps à attaquer, les Grands-cous à pirater, les creusets à explorer et même des courses à dos de machines !

Il y a aussi quelques collectibles à découvrir dans ce monde : des orbes, des boîtes noires d’avions, des drones, des lentilles de signal, des panoramas… mais ça va leur nombre n’est pas trop importants et la collecte de ces différents objets se fait sans sensation de répétition car il y a toujours quelque chose de différent. Il y a aussi beaucoup de données éparpillées dans le monde ; certaines servent directement dans des quêtes, d’autres sont des moments de la vie des Anciens.

L’Ouest prohibé est une terre dangereuse, plein de machines prêtes à vous foncer dessus. Certaines sont de taille raisonnable, courantes et faciles à détruire ou à pirater pour s’en servir de destrier ou pour qu’elles combattent avec vous. D’autres sont monumentales et plus rares les Rampants, les Carapestes ou les Gueules-d’orage et il faudra bien les scanner pour découvrir leurs points faibles et leurs vulnérabilités avant d’entamer un choc frontal.

Aloy dispose, pour le combat, d’un bel arsenal avec arc, lance, fronde, lance-carreaux ou autre gantelet. Chaque arme a ses propriétés et peut faire des dégâts spéciaux : électrique, poison, explosif… Tous comme son armure, les armes d’Aloy peuvent être améliorées au fil du jeu pour en augmenter les capacités avec des éléments trouvés dans les coffres disséminés dans le jeu ou obtenus en récompense de quêtes. Avec toutes ses possibilités, les combats sont variés. Évidemment on a très vite nos attaques préférées mais le panel de combos possibles est finalement plutôt large.

Un trophée platine agréable

Il sont nombreux les jeux qui demandent de farmer énormément et de faire des actions très répétitives pour l’obtention du trophée platine. Dans Horizon Forbidden West j’ai trouvé la quête du trophée platine agréable.

Beaucoup de trophées sont liés à l’histoire et pour les autres ils se font souvent assez naturellement. J’avais peur d’avoir un trophée du type « obtenir toutes les médailles dans les épreuves de chasses » ou « collecter tous les points de données du jeu » mais ouf ce n’est pas le cas !

En plus, un seul trophée peut être manqué et aucun de nécessite de faire une partie + ou de jouer en difficulté extrême.

Au final, Horizon Forbidden West est le digne successeur de Horizon Zero Dawn dans lequel on retrouve avec un grand plaisir tout ce qui a fait le succès du premier volet !

Horizon Forbidden West

Auteur(s)
Guerrilla Games
Editeur(s)
Sony Interactive Entertainment
Date de publication
17 février 2022
Site internet
Nombre de joueurs
1 joueur

En résumé

Comme son prédécesseur, le jeu Horizon Forbidden West est une très belle réussite tant au niveau des sublimes graphismes qu'au niveau de l'histoire. J'ai apprécié retrouver Aloy, cette héroïne toujours aussi badass et cet environnement mêlant nature, ruines et machines. La narration est passionnante et on a hâte de connaître la suite à chaque étape. Une très belle réussite !

Les plus

  • Aloy, héroïne badass
  • Les décors
  • L'histoire
  • Pas de répétition

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.