Da Vinci’s Demons

Florence, pendant la Renaissance, un peintre, sculpteur, inventeur de génie fait son chemin parmi la noblesse et la famille des Médicis. Ce génie hors normes c’est De Vinci. La série nous parle de la vie, largement romancée, de celui dont tout le monde connait aujourd’hui le nom, à l’époque où il était pour beaucoup seulement un jeune artiste un peu fou de 25 ans.

Un génie en avance sur son temps

La série Da Vinci’s Demons diffusée sur la chaine américaine Starz, se passe à Florence, dans la belle ville italienne avec à sa tête la famille des Medicis. De Vinci a 25 ans et mène une vie d’artiste basée sur la création de peintures, de sculptures et surtout d’inventions loufoques comme par exemple des ailes pour voler comme un oiseau.

Alors que les Medicis s’attirent les foudres de Rome et de la papauté, De Vinci se voit alors offrir l’opportunité de mettre à leur service ses talents d’inventeur pour défendre la ville. Mais le génie s’éparpille, ce qui n’est pas du goût de tous et va lui attirer de nombreux ennuis qu’il va généreusement partager avec son apprenti et son ami.

Toujours à la recherche de la vérité même dans les situations les plus obscures où chacun voit un acte divin, il va quand même très vite se frotter à un mystère qui le laisse sans voix et qu’il va devoir résoudre tout en faisant acte d’introspection et en évitant les pièges tendus par Rome.

Un génie tout à fait charmant

Non la série créée par David Goyer (scénariste de The Dark Knight et The Dark Knight Rises entre autres) n’est pas un remake de Da Vinci Code, rien à voir. De Vinci est ici présenté comme un génie un peu fou, incapable de se focaliser sur une seule tâche et incapable de passer une seule journée sans avoir de très gros ennuis !

L’acteur qui joue le rôle de De Vinci : Tom Riley est brillant et avouons-le, très très agréable à regarder ! Le personnage est un subtile mélange de génie (dans le style de Sherlock Holmes), de bad boy avec un côté pirate (oui il me fait beaucoup penser à Crochet dans Once Upon a Time).

Dans cette première saison de 8 épisodes (seulement), les intrigues et rebondissements vont bon train et les personnages révèlent tous peu à peu leurs petits secrets pour notre plus grand plaisir et ça rend la série vraiment dynamique et passionnante ! La série est pleine de suspense mais il y a aussi beaucoup d’humour, de sexe et une petite touche de sang.

Si Da Vinci’s Demons est une série vraiment difficile à vous décrire sans vous spoiler, je ne peux vous conseiller qu’une chose c’est de commencer à la regarder là maintenant tout de suite rapidement, c’est génial ! Allez hop !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.