Assassin’s Creed Odyssey

Un superbe jeu qui nous emmène au coeur de la Grèce antique en proie à la guerre du Péloponnèse

Il n’est pas si loin le temps où on se baladait dans l’ancienne Égypte sous les traits de Bayek dans Assassin’s Creed Origins. Le dernier opus de la saga d’Ubisoft nous entraîne cette fois-ci dans une Grèce antique d’une beauté incroyable pour suivre les aventures de Kassandra ou d’Alexios dans un jeu évoluant en fonction des choix du joueur.

Héros de la guerre du Péloponnèse

L’histoire de ce dernier jeu vidéo se déroule vers 430 avant l’Ère Commune alors que la guerre du Péloponnèse fait rage dans cette région du globe. Suite aux guerres médiques, Athènes a pris la tête de la Ligue de Delos. Elle domine la mer Egée et impose sa volonté aux cités adhérentes à la Ligue. Mais Athènes gène d’autres cités voisines et celles-ci, membres de la Ligue du Péloponnèse menée par Sparte déclarent la guerre à Athènes et la Ligue de Delos.

Entre batailles épiques sur mer et sur la terre ferme mais aussi complots politiques de grande ampleur, le jeu nous entraîne dans une région en pleine mutation où les populations naviguent entre un monde nouveau fait de démocratie et de Jeux Olympiques et un monde plus traditionnel où les dieux règnent en maîtres.

Dans ce dernier opus de la saga, on incarne au choix Kassandra ou Alexios, un Misthios, c’est à dire un mercenaire, d’origine spartiate qui doit quitter sa petite île tranquille pour partir à l’aventure à travers ce monde bouillonnant pour un voyage extraordinaire dans le but de lever le voile sur les secrets enfouis de son passé.

Vous aurez le choix d’incarner Alexios ou Kassandra dans leurs aventures

Un gameplay proche de celui d’Assassin’s Creed Origins

Comme dans Assassin’s Creed Origins, le style de jeu d’Assassin’s Creed Odyssey est celui d’un RPG avec une intrigue divisée en de multiples quêtes principales mais aussi plein de quêtes secondaires et autres missions pour mercenaire.

La carte du monde grec est divisée en zones à difficultés variables. Chacune de ces zones est dirigée par Athènes ou Sparte, les actions menées dans la zone contre le pouvoir en place auront pour effet de l’affaiblir pour ainsi permettre aux opposants d’en prendre le contrôle à la suite d’une bataille épique à laquelle le joueur prend part.

Kassandra au cœur d’une de ces batailles épiques sous le drapeau d’un des camps souhaitant prendre ou garder le contrôle de la région

L’histoire principale peut prendre différentes formes en fonction des choix que le joueur fait. Dans ce jeu évolutif certains moments clés peuvent donner une tournure très différente au jeu d’une partie à l’autre. Ainsi les alliés du héros ou de l’héroïne peuvent varier et ne pas tous être en vie à la fin mais la quête principale peut aussi prendre différents aspects orientés autour de 3 axes majeurs en fonction des priorités données aux missions.

Les quêtes secondaires sont nombreuses et variées et certaines sont même particulièrement longues ! On trouve une certaine répétition dans les missions temporaires données par les habitants mais très vite j’ai arrêté de les faire, bien trop occupée avec tout le reste ! Les quêtes secondaires sont donc plutôt variées et de nouvelles grosses quêtes gratuites sont mises en ligne à peu près tous les mois. Ce que j’ai bien aimé c’est que le système de localisation des objectifs de quête a été légèrement modifié dans Assassin’s Creed Odyssey. Ce n’est pas absolument révolutionnaire mais lorsqu’une quête est enclenchée, l’objectif ne s’affiche pas comme un point sur la carte où il suffit de se rendre. Cette fois-ci le PNJ donne des indications quant à la localisation du lieu, de l’objet, de l’animal ou du personnage à trouver et c’est au joueur de suivre les pistes pour se rendre dans la bonne zone et pouvoir poursuivre la quête grâce à un repérage aérien effectué par la vision d’aigle d’Ikaros, l’aigle de compagnie du Misthios. Cela rend l’expérience un peu plus immersive.

Bien sûr, le héros acquiert de l’expérience en avançant dans son histoire et en accomplissant des quêtes. Cette expérience et les points de compétence permettent donc d’améliorer les aptitudes au combat grâce à un équipement de meilleure qualité et de nouvelles capacités de combat. Ainsi on pourra améliorer la portée de la vision de notre aigle Ikaros, pour mieux identifier les ennemis et points d’intérêt mais aussi débloquer la compétence pour apprivoiser des animaux sauvages.

L’arbre de compétence permet d’améliorer différentes facettes de vos capacités au cours du jeu

On notera aussi qu’on dispose d’un cheval qui peut être changé par un cheval de feu ou une licorne qui laisse des traces multicolores derrière elle. C’est pas très utile mais rigolo !

Les pièces d’équipement et les armes, comme les pièces d’amélioration du navire, se trouvent dans des coffres et sur des ennemis vaincus. Certaines peuvent être achetées mais, comme d’habitude, elles sont moins bien que celles gagnées en récompense de quêtes. Par contre, l’équipement peut être amélioré grâce à des ressources trouvées dans la nature comme du bois, des pierres et des peaux animales. Armes et armures épiques disposent de capacités particulières qui sont décuplées lorsque le personnage porte un set complet.

L’équipement du joueur comporte plusieurs éléments qu’il faut trouver, acheter ou améliorer pour avoir le dessus sur ses ennemis

Un jeu super et passionnant !

J’ai adoré ce jeu ! Ce qui m’a le plus séduite c’est en premier lieu ce monde ouvert. J’ai adoré me promener sur les différentes iles, découvrir les grandes villes, voguer en mer, crapahuter sur les pentes escarpées des volcans, marcher sur de jolies plages… les paysages sont vraiment à couper le souffle ! Aucun détail n’a été négligé et en tant que joueur on est immergé dans ce moment époustouflant ! J’ai tellement aimé que j’ai passé une grosse partie de mon temps de jeu à avancer au hasard sans suivre de quête particulière, à seulement faire celles qui se trouvaient à l’endroit où j’étais. J’ai terminé le jeu en plus de 140 heures, en plus des quêtes très sympathiques, j’en retiens un monde immersif et des paysages réalistes dans lesquels j’ai aimé me plonger. Assassin’s Creed Odyssey est un jeu dépaysant !

Si j’ai parfois un peu perdu le fil des très nombreuses quêtes que j’avais lancées en parallèle dans tous les endroits où le vent me menait, j’ai aimé le côté évolutif du jeu. Différentes façons de mener son odyssée sont possibles avec évidemment différentes fins à la clé mais parfois ce sont les choix faits dans des quêtes en début de jeu qui induisent des conséquences insoupçonnées alors bien plus tard dans l’aventure. On notera aussi que l’histoire principale réserve bien des surprises auxquelles on ne s’attend pas !

Pour le trophée platine, pas de grosse difficulté. Il est faisable en une seule partie avec seulement un trophée qui peut être manqué si on s’y prend super mal. Mais c’est vrai qu’avec toutes les quêtes et les quelques 79 trophées à décrocher il y a matière à ne pas s’ennuyer !

Assassin’s Creed Odyssey est un digne successeur de cette saga qui sait se renouveler et évoluer tant au niveau des graphismes, de l’histoire que du gameplay.

Assassin's Creed Odyssey

Auteur(s)
Ubisoft Québec
Editeur(s)
Ubisoft
Date de publication
4 octobre 2018
Site internet
Nombre de joueurs
1 joueur

En résumé

J'ai vraiment aimé ce jeu qui reprend beaucoup de codes du précédent et notamment son gameplay. J'ai adoré les paysages, les personnages et les quêtes nombreuses et variées. J'ai aimé voguer sur la mer Egée, combattre des pirates, dresser des ours, galoper dans les prairies et combattre de grands guerriers et des créatures mythologiques. J'ai passé beaucoup d'heures sur ce jeu pour bien découvrir tous les monuments et autres lieux reconstitués par les équipes d'Ubisoft et c'était une super expérience !

Les plus

  • Les paysages magnifiques
  • Le choix du personnage principal
  • Une multitude de quêtes
  • Les rebondissements de l'histoire principale
  • Le gameplay
  • Un monde gigantesque

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.