Le Grand Nord de la Norvège et les aurores boréales

Pour contempler ce spectacle époustouflant dans un cadre magnifique !

Il existe bien des endroits dans le monde pour voir les aurores boréales. La Norvège est certainement un des meilleurs pour cela ; particulièrement le nord qui se situe un peu au-dessus du cercle polaire et pile dans la zone de visibilité. Mais c’est aussi pour ses paysages magnifiques — autant en hiver qu’en été d’ailleurs — et son ambiance particulière qu’il faut y aller !

La période hivernale — entre octobre et mars — est la plus propice pour voir les aurores boréales. Les nuits sont plus longues mais le temps plus capricieux et les nombreux nuages pourront vous gêner. L’idéal étant d’allonger au maximum la période de votre séjour pour augmenter le plus possible les chances d’en observer. Y aller pour un week-end risquera d’être fortement décevant, mais une semaine devrait suffire.

Aurores boréales au-dessus du fjord de Ersfjordbotn en Norvège

Tromsø, la capitale du Grand Nord

Le Grand Nord de la Norvège est formé par les comtés de Troms et du Finmark qui sont aussi les plus septentrionaux de Norvège. Principalement remplie de grandes plaines et d’épaisses forêts, cette région, très peu peuplée, est le territoire du peuple sami.

Principale et presque unique grande ville de cette région, Tromsø est le point de départ parfait pour la chasse aux aurores boréales. Située sur une petite île et reliée par plusieurs ponts aux fjords, la cité profite du gulf stream qui lui permet d’avoir un climat plus doux que dans les terres. C’est aussi un endroit assez facile d’accès grâce à son aéroport tout proche qui accueille des vols domestiques et certains internationaux. Depuis la France, la seule possibilité sera toutefois de transiter par la capitale Oslo et de prendre un vol domestique avec la compagnie nationale Norwegian.

Sur place, selon les activités prévues, vous pouvez louer une voiture directement depuis l’aéroport (à réserver en avance chez Hertz, Sixt, Europcar, Avis, …) ou encore utiliser un taxi pour rejoindre rapidement la ville. À savoir que le stationnement en ville dans la rue est très contraignant et surtout payant. Si vous décidez de louer une voiture, il serait surement plus avisé de trouver un logement qui propose une place de stationnement comprise. Sinon, la ville propose un énorme parking souterrain creusé dans la roche sous la ville et qui propose beaucoup de places (surtout la nuit) ; il est possible de payer un forfait sur 24, 48 ou 72 heures avec des entrées et sorties illimitées. Renseignez-vous auprès de l’office du tourisme dans le centre-ville pour obtenir le forfait désiré.

Quelques recommandations pratiques

Dans le cadre de la recherche d’aurores boréales, l’utilisation d’une voiture est plus que recommandée car cela vous permettra de vous déplacer bien plus facilement de nuit en dehors de la ville pour vous éloigner de toute source lumineuse. Il faudra cependant prendre conscience qu’en période hivernale les routes sont bien enneigées et qu’une conduite appropriée est à prendre en compte. Si vous le pouvez, je vous recommande fortement de choisir un véhicule à quatre roues motrices qui pourra faciliter certaines manœuvres. Enfin, il est à noter que le réseau routier est très bien entretenu et que les véhicules sont tous équipés de pneus neige quand les conditions s’y prêtent.

Je vous conseille fortement de réserver à l’avance votre voiture car le parc automobile sur place est assez réduit et vous pourriez vous retrouver sans voiture pendant votre séjour (c’est ce qui a failli nous arriver).

Pensez aussi à vous préparer chaudement en hiver ! C’est bête à dire comme ça, mais il faut garder à l’esprit que les températures peuvent descendre assez bas (début février nous avions eu des températures entre -10°C et -20°C). Apportez vêtement de ski, collants et sous-pulls isothermes, de bons gants, des chaufferettes pour main et/ou pieds, ainsi que de très bonnes chaussures. Pour ces dernières, je vous recommande les Sorel Caribou qui permettent de garder ses pieds au sec et au chaud jusqu’à -30°C !

Voir les aurores boréales

Voilà ce qui nous intéresse ! Il faut déjà savoir ce que sont les aurores boréales. Ce spectacle fascinant illumine le ciel de vagues colorées vertes, violettes ou même jaunes lorsque des particules venus du Soleil percutent la ionosphère. La couleur dépend ensuite des types de particules en question.

Il y a donc plusieurs éléments importants à prendre en compte pour augmenter ses chances d’observer ce phénomène et encore mieux, d’en observer un important !

  • Première chose, et certainement la plus importante, il faut avoir une nuit noire au maximum. Cela implique donc plusieurs facteurs : s’éloigner de toute source lumineuse comme les villes (il faudra donc trouver des coins bien paumés à l’écart de la ville) ; mais aussi éviter l’éclairage de la Lune, l’idéal étant d’avoir une nouvelle lune. Vous pouvez donc prévoir votre séjour en fonction du calendrier lunaire.
  • Ensuite, il faut que le ciel soit dégagé autant que possible. Là, pas de miracle, il faut juste de la chance et avoir du beau temps. À part espérer et vérifier les bulletins météo, vous ne pourrez pas faire grand chose de plus. Plus vous restez longtemps sur place, plus vous aurez de chance d’avoir au moins une belle nuit !
  • Enfin, il faut une activité solaire intense pour accentuer le plus possible le phénomène. Cette partie ne peut pas non plus être controlée, mais il existe des bulletins prévisionnels quelques jours à l’avance. Ceux-ci indiquent la bande de visibilité prévue et un indice d’intensité du phénomène entre 0 et 9 (en moyenne on est entre 2 et 4, si vous dépassez la valeur 5, c’est la fête !).
  • La période idéale pour l’observation est entre 20h et 2h du matin.

Quand toutes les conditions sont réunies, vous n’avez plus qu’à vous poser à l’endroit choisi et attendre tranquillement. Il faudra un peu de temps pour habituer les yeux à l’absence de luminosité et, tel un chat dans la pénombre, vous pourrez commencer à voir certaines vagues colorées discrètes puis plus précisément. Pensez à bien vous équiper contre le froid, car sans bouger et de nuit, il peut faire bien froid. Si possible, apportez une boisson chaude dans un thermos pour vous réchauffer un peu plus. Enfin, pensez à apporter de quoi vous éclairer quand cela est nécessaire (lampe de poche et/ou lampe frontale) sans déranger les autres personnes qui sont aussi là pour admirer le spectacle. Vous ne serez peut-être pas seuls !

Comme l’observation se fait dans la nuit la plus noire possible, il convient de ne pas arriver sans connaissance à votre point d’observation. Il vous faudra y aller dans un premier temps en journée pour repérer les lieux ce qui facilitera grandement l’accès de nuit.

De notre côté, nous avions trouvé un endroit tout mignon avec une belle vue sur un fjord à Ersfjordbotn à une demi-heure en voiture de tromsø (environ 20km). Peu avant ce village et juste après la route se dirigeant à droite vers Tromvik, vous trouverez un grand parking pour vous garer et l’accès à un point de vue un peu en hauteur sur le fjord.

Fjord de Ersfjordbotn

Capter les aurores boréales

Comme beaucoup de monde, vous voudrez aussi emporter un souvenir de ce que vous voyez en essayant de photographier les aurores boréales. Pour ce faire, vous n’aurez pas d’autre choix que d’utiliser un appareil photo avec une grande sensibilité et un trépied pour rester stable pendant les poses. Oubliez tout de suite votre smartphone ou même le petit appareil photo de poche, ils ne capteront rien. Il faut utiliser un reflex ou hybride et surtout un bon objectif avec une très grande ouverture (moins de 3f) et un grand angle pour avoir le maximum de ciel. Il vous faudra faire plein d’essais pour trouver la bonne configuration entre durée d’exposition, ouverture, ISO, … et tout ça dans le noir ! Pour vous aider sans déranger les autres personnes, certaines lampes frontales proposent une lumière rouge en plus pour ne pas déranger le voisinage.

Sachez enfin que les batteries s’usent plus rapidement quand il fait froid. Pensez donc à prendre des recharges pour votre appareil.

Dernier conseil, profitez d’abord des aurores boréales en les regardant à l’œil nu. Ce serait dommage de vouloir absolument tout prendre en photo sans vraiment les voir en vrai !

Activités culturelles et sportives

Si besoin, vous pourrez retirer un guide à l’office du tourisme vous indiquant les différents endroits importants en ville. Pour vous préparer en avance, le site officiel répertorie aussi tout ça très bien. Toutes les activités possibles sont listées et vous pourrez les réserver en avance et éviter le manque de disponibilité sur place.

Pour commencer, la ville se visite en elle-même. Baladez vous dans le centre-ville en journée et en soirée pour découvrir l’ambiance particulière. Vous pourrez aussi voir la fameuse cathédrale arctique avec son architecture atypique de l’autre côté de la ville en passant par un des ponts.

Cathédrale arctique de Tromsø

La ville compte aussi le musée polaire (Polarmuseet) qui expose des collections illustrant notamment tout ce qui tourne autour des recherches polaires ou de la chasse aux animaux locaux. Au bord de la mer, le Polaria est un musée aquarium à l’architecture particulière. Entre documentaires, aquariums avec poissons et crustacés, le clou du spectacle reste le grand bassin avec plusieurs phoques à barbes. Avec de la chance, vous pourrez aussi assister à leur repas avec démonstration d’apprentissage et exercices.

Repas des phoques à barbes au Polaria de Tromsø — février 2016

Pour ce qui est des activités sportives, les norvégiens sont très friands du ski de fond. Un peu en hauteur de la ville (au centre de l’île), le parc Prestvannet est un rendez-vous pour ce sport avec des traces pour le ski de fond sur les chemins. Vous pouvez tout aussi bien seulement vous promener dans ce parc autour du lac, c’est très joli et très calme !

Light painting autour du lac du parc Prestvannet — février 2016

L’incontournable activité est tout de même d’essayer les traineaux à chiens ! Si vous n’en avez jamais fait, c’est une découverte extra-ordinaire. Plusieurs prestations sont proposées au départ de Tromsø et réservables à l’avance sur le site officiel de l’office du tourisme ou directement sur place, mais le nombre de places étant très limitées, il vaut mieux s’y prendre à l’avance pour éviter les mauvaises surprises. Certaines prestations proposent un tour en journée ou en soirée avec arrêt pour observer les aurores boréales (si le temps s’y prête). Je ne peux que vous conseiller Northern Light Dog Adventure qui propose des circuits en pleine nature en petit groupe (10 personnes max. par session). Géré par une famille, on sent qu’ils prennent vraiment bien soin de leurs chiens et le faire en petit comité est assez agréable. Le forfait comprend le transport entre Tromsø et la maison familiale, une balade de plus d’une heure où chaque duo gère un traineau (une personne fait le musher pendant que l’autre se fait promener tranquillement dans le traineau et à mi-parcours on change), et un petit goûter autour d’un feu avec boisson chaude et gâteau maison. À savoir que c’est assez sportif et qu’il vaut mieux être en bonne condition physique ; vous serez amener à courir dans la neige en poussant le traineau avec vos grosses chaussures bien lourdes ! Mais l’effort vaut vraiment le coup. Comptez d’ailleurs environ 150€ par personne.

Balade en traineau à chiens avec Northern Light Dog Adventure — février 2016

D’autres prestations vous proposent aussi d’aller observer les aurores boréales. Des bus amènent les participants à des endroits particuliers avec des guides qui feront le maximum pour vous offrir ce spectacle. Certaines prestations proposent même une nouvelle session ou une réduction si aucune aurore boréale n’a pu être observée.

La semaine sami à Tromsø

Début février, Tromsø fête la culture sami pendant une semaine. À cette occasion, des marchés avec produits régionaux, des activités spéciales sont proposées et surtout la fameuse course de rennes en plein centre ville sur l’avenue principale. L’entrée est payante pour y assister au plus près. N’hésitez pas à programmer votre séjour en prenant en compte ces festivités super sympa et très originales !

Course de rennes pendant la semaine sami à Tromsø — février 2016

Pour conclure, aller voir les aurores boréales dans le Grand Nord norvégien est une expérience unique à vivre au moins une fois dans sa vie ! Profiter de cette magie, de l’ambiance et de la culture locale est vraiment génial. Vous pourrez aussi y découvrir une cuisine locale assez particulière et très loin des standards que l’on peut connaître chez nous 🙂

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.