Une pluie sans fin — Michael Farris Smith

Une pluie sans fin est le premier roman de Michael Farris Smith qui vient de paraitre aux éditions Super 8. Le roman est une sorte de road trip sur fond d’univers post-apocalyptique.

« Et demain il fait quel temps ? » … il pleut !

L’histoire se déroule dans le Sud des États-Unis. Ce Sud qui a déjà subit la colère de l’ouragan Katrina, n’avait encore rien vu à l’époque car Katrina n’était que le commencement, le commencement d’un enchainement d’ouragans, de pluies torrentielles, de vents violents, de tempêtes… Le gouvernement a ordonné l’évacuation de la zone, a tracé une frontière et a décrété que plus aucune loi ne s’applique à l’intérieur de la limite.

Mais à l’intérieur de cette zone de non-droit, il y a toujours des gens. Des personnes qui n’ont pas voulu la quitter ou qui ne savent pas où aller. Des personnes qui vivent au quotidien dans un monde où votre caravane ou votre maison peut s’envoler dans une bourrasque en pleine nuit, où trouver de la nourriture est un combat de tous les jours et où il faut pouvoir se défendre contre les bêtes sauvages et les pillards.

Oui la vie dans la zone n’est pas un vrai paradis !

Cohen fait partie de ceux qui ont choisi de rester. Cet homme hanté par les fantômes de sa femme et de l’enfant qu’elle portait ne peut se résoudre à quitter la maison qui les abritait.

Suite à son agression, Cohen va rencontrer un groupe de personnes qu’il va aider et ensemble il vont alors tenter de quitter cet enfer en allant vers la limite.

Une ambiance spéciale

Le point fort de ce roman de 440 pages est sans conteste l’ambiance. L’auteur décrit avec brio et force la vie dans cette zone des États-Unis complètement abandonnée de tous. On ressent avec les personnages leur peur viscérale de mourir dans une tempête, de se faire attaquer en pleine nuit, de ne pas trouver à manger, de tomber malade… Et par dessus tout, on a l’impression d’être avec eux, trempés jusqu’aux os et malmenés par le vent.

L’ambiance est vraiment extraordinaire.

Quant aux personnages, eux aussi sont très bien décrit par l’auteur. Point de héros. Peu d’acte de bravoure. Les personnages sont des gens normaux dans un univers hors normes. Chacun se bat pour sa survie, il n’y a pas vraiment de bons et de méchants, juste des gens perdus, isolés et délaissés.

Ce qui pèche un peu dans le roman c’est l’intrigue. Il n’y en a pas vraiment de suspense. Par de rebondissements extraordinaires ou de fin heureuse. Ce roman décrit une vie, des vies, injustes et parfois cruelles. Il est absolument effrayant car totalement crédible !

Une pluie sans fin

Auteur(s)
Michael Farris Smith
Editeur(s)
Super 8
Date de publication
6 mai 2015
Site internet
ISBN
9782370560254

En résumé

Une pluie sans fin est un roman post-apocalyptique où l'on suit Cohen, un homme qui vit dans un monde où l'humain de ne fait pas le poids face aux éléments. C'est un excellent roman. Son point fort est son ambiance très particulière et aussi très réaliste.

Les plus

  • Les personnages
  • L'ambiance glaciale
  • Pas de héros
  • La pluie, personnage le plus fort du livre
  • Le style de l'auteur

Les moins

  • Pas de rebondissements par centaines

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.