Les Visages — Jesse Kellerman

Alors pour tous ceux qui seraient passés à côté de ce thriller plébiscité par toute la presse ; Les visages, premier livre de Jesse Kellerman, paru en France l’année dernière a reçu tout un tas de très bonnes critiques dans le même genre que celle de The Guardian : « Une écriture remarquable, une tension maximale, un roman obsédant. Le meilleur thriller de l’année. » Ce thriller promettait donc d’être haletant et étonnant !

Un propriétaire d’une galerie d’art embarqué dans une chasse à l’homme

Le héros c’est Ethan Muller : fils d’une des plus grosses fortunes de New York. Son périple commence dans le bras droit de son père débarque dans sa galerie en lui annonçant qu’il a trouvé une multitude de dessins qui pourraient l’intéresser. En voyant les chef d’œuvres et l’immensité du travail, Ethan est séduit par le génie de leur auteur : Victor Cracke mais voilà Victor est introuvable et personne ne semble vraiment le connaître.

Sur appel d’un policier retraité, Ethan va découvrir l’impensable : les figures représentées sur les dessins sont des portraits d’enfants victimes d’un mystérieux tueur en série de nombreuses années plus tôt.

Accompagné de la fille du policier, Ethan va mener l’enquête pour comprendre le lien entre les meurtres et les œuvres et tenter de mettre un visage sur cet étrange Victor Cracke et sa quête de vérité va bien virer à l’obsesssion… Tout le livre est également ponctué de flashbacks qui retracent l’historique de la famille Muller depuis son arrivée aux États Unis à maintenant.

Un thriller censé être sensationnel

J’ai eu un avis très mitigé sur ce roman. J’ai manqué d’arrêter de le lire dans les 100 premières pages puisqu’il ne se passe franchement rien, j’ai adoré la suite quand l’intrigue est en place et qu’Ethan mène l’enquête et tous les flashbacks mais je suis restée un peu déboussolée à la fin.

En fait le thriller m’a effectivement tenue en haleine la plupart du temps: au point de ne pas vouloir le poser pour dormir mais je me demande quand même s’il est pas meilleur en VO.

Si, comme tout le monde semble le dire, Jesse Kellerman est un auteur génial, en français j’ai trouvé le roman très bien (à partir de la 101ème page) mais pas extraordinairement original.

Les Visages

Auteur(s)
Jesse Kellerman
Editeur(s)
Sonatine
Date de publication
14 octobre 2010
ISBN
9782355840265

En résumé

Un thriller passionnant une fois les 100 premières pages passées. Ce premier roman de Jesse Kellerman traduit en France a été plébiscité par la presse et pourtant j'ai dû passer à côté de l'écriture sensationnelle souvent un peu pompeuse et du côté obsessionnel... mais j'ai quand même apprécié les rebondissements de l'histoire et le dénouement!

Les plus

  • L'histoire originale
  • Le thriller est passionnant à partir de la 101ème page
  • Les flashbacks qui retracent l'histoire de la famille Muller et qui apportent un vrai plus à l'intrigue

Les moins

  • Je persiste à dire que les 100 premières pages du bouquin ne sont pas vraiment captivantes
  • L'écriture parfois un peu pompeuse à base de "nous enquêtâmes", "nous entrâmes"...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.