L’artiste au couteau — Irvine Welsh

Un personnage complexe sorti de Trainspotting pour un roman fort

Paru au mois d’avril au Diable Vauvert, L’artiste au couteau est un roman de l’écrivain écossais Irvine Welsh à qui l’on doit notamment Trainspotting.

Jim Francis, anciennement Francis Begbie

Jim Francis est un artiste sculpteur à succès qui vit confortablement avec sa femme et ses deux filles sur la côté californienne. Pourtant, Jim Francis n’a pas toujours été Jim Francis. En effet, dans une autre vie pas si lointaine que ça, Jim Francis se nommait Francis Begbie, il vivait à Edimbourg et gagnait sa vie en tant qu’escroc. C’est d’ailleurs en prison, où il purgeait sa peine pour meurtre qu’il a rencontré son épouse actuelle.

Depuis qu’il vit en Californie, Begbie a totalement tourné le dos à son ancienne vie. Pourtant celle-ci va se rappeler à lui de façon inattendue. En effet, un de ces fils écossais, vient d’être tué et il est attendu pour l’enterrement de cet enfant qu’il ne connaissait pas vraiment.

A Edimbourg, il retrouve sa soeur, ses anciens amis, les personnes qui ont compté dans son changement de vie, son ancienne femme, son autre fils… toute son ancienne vie qui s’impose à lui. Un combat entre Jim Francis le sculpteur et Francis Begbie l’ancien taulard va alors commencer. Entre volonté de rester fidèle à celui qu’il est devenu et volonté de rendre justice à son fils assassiné, l’homme est tiraillé entre deux mondes !

Un portrait complexe

Ce roman fait suite aux évènements relatés dans Trainspotting, paru dans les années 90 et adapté en film par Danny Boyle. Pourtant, même si vous ne connaissez pas Francis Begbie, ce roman est totalement compréhensible et bien introduit.

Dans L’artiste au couteau, Irvine Welsh, dépeint deux mondes : une vie tranquille, aisée dans un environnement presque idyllique sous le soleil de Californie et l’autre, grise, dans une ambiance difficile qui se tient en banlieue d’Edimbourg. Pourtant malgré ces différences énormes entre ces deux mondes, l’auteur ne cède pas à la facilité et ne tombe pas dans les clichés auxquels on pourrait s’attendre. Il décrit des hommes que la vie a brisé mais tous sont en teinte de gris, souvent rongés par un passé toujours vivace.

Ces portraits sonnent juste et l’auteur réussi dans ce roman à nous passionner pour ce combat mené par le protagoniste dans cet environnement si réaliste. Tout est justement nuancé, ce qui rend le roman passionnant !

L'artiste au couteau

Auteur(s)
Irvine Welsh
Editeur(s)
Au Diable Vauvert
Date de publication
5 avril 2018
Site internet
ISBN
9791030701791

En résumé

Ce roman est une suite de Trainspotting mais c'est aussi un roman à part entière qui peut se lire indépendamment. On y découvre un personnage complexe, ancien détenu devenu artiste qui navigue entre son ancienne vie et sa nouvelle. Entre Edimbourg et la Californie. Ce roman est un portrait complexe d'un personnage mais également de deux mondes que tout opposent. C'est bien écrit et passionnant !

Les plus

  • Réaliste
  • Deux mondes opposés
  • Un personnage complexe
  • Une lutte interne

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Epingler sur Pinterest

Partager