La vie ô combien ordinaire d’Hannah Green — Michael Marshall Smith

Un récit fantastique loin d'être ordinaire !

Paru aux éditions Bragelonne en début d’année, La vie ô combien ordinaire d’Hannah Green est un roman signé de l’écrivain britannique de science-fiction Michael Marshall Smith. On y suit les aventures de la jeune Hannah qui découvre que le monde et sa famille ne sont pas ce qu’ils semblent être.

Le diable, une machine secrète, Hannah et son grand père

Hannah est une petite fille de 11 ans qui mène une vie tranquille à Santa Cruz. Elle a des problèmes de petite fille de 11 ans, des attentes et des rêves de petite fille de 11 ans. Sa vie commence à basculer quand ses parents divorcent, que sa mère part à Londres, que son père perd pieds et qu’elle part quelques jours chez son grand père.

Son grand père n’est pas celui qu’elle pensait. Elle découvre avec étonnement qu’il est bien plus vieux qu’il n’y parait à quelques centaines d’années près mais aussi qu’il est ami avec le diable ! Visiblement, son grand père est quelqu’un d’important connu sous le nom d’horloger et il est responsable d’une certaine machine sacrificielle et travaille pour le diable ! C’est pas commun !

Si le diable vient sonner à la porte de son grand père c’est parce qu’il y a un gros problème avec la machine mais plus qu’un problème technique c’est une vraie révolte qui s’organise dans l’ombre contre lui.

Disparitions. Possessions. Démons. Champignons géants qui parlent. Autant de dangers qui vont se dresser sur la route de la fine équipe dans sa quête pour rétablir l’ordre normal des choses.

Un roman original

L’histoire n’est pas banale et l’auteur nous offre avec ce roman un voyage entre deux mondes. Le récit est prenant, rempli d’aventures et de rebondissements. Si l’héroïne est une petite fille, l’histoire n’est pas pour autant pour enfants car tout n’est pas vu par ses yeux. On suit les aventures d’un groupe de personnes plus que d’une seule et c’est une partie de ce qui fait la force du récit. Chacun des membres du groupe a son rôle à jouer, ses cartes à abattre et son propre agenda pour cela.

L’histoire commence de façon assez banale, on plante le décor : une petite fille, des parents qui divorcent, quelques problèmes suite à cela, une ville tranquille mais au fur et à mesure des pages, l’auteur nous montre un autre décor. On découvre que les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être et on bascule dans de la science-fiction légère.

Il n’est pas facile de vous décrire ce roman, c’est un peu un ovni dans sa catégorie, et je m’en voudrais aussi de vous dévoiler toute l’histoire mais j’ai eu beaucoup de plaisir à le lire et à découvrir où Michael Marshall Smith voulait nous emmener. Finalement, j’ai apprécié cette histoire qui est agréable, les rebondissements sont bien là avec des passages remplis d’action, d’autres qui jouent plus sur l’émotion et quelques autres qui font sourire !

La vie ô combien ordinaire d'Hannah Green

Auteur(s)
Michael Marshall Smith
Editeur(s)
Bragelonne
Date de publication
12 janvier 2021
Site internet
ISBN
9791028113490

En résumé

Ce roman de science-fiction est un joli ovni dans sa catégorie. L'histoire est agréable à lire, avec des rebondissements, de l'émotion et une pointe d'humour mais j'aurais adoré que l'auteur parte encore plus loin dans son histoire. Il manque un petit quelque chose pour en faire une excellente histoire même si celle-ci est quand même très bien !

Les plus

  • Une histoire originale
  • Des rebondissements
  • Des personnages variés
  • Des choses qui ne sont pas ce qu'elles semblent être

Les moins

  • Un récit qui reste léger et sympa mais pas inoubliable

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.