La Fille sur la Lune — Terry Goodkind

Un thriller palpitant avec une héroïne hors normes

La Fille sur la Lune est un thriller du romancier américain de fantasy Terry Goodkind. Paru aux éditions Bragelonne à la fin de l’année dernière c’est un livre palpitant avec une intrigue originale !

Angela Constantine contre les tueurs

Angela n’est pas une jeune femme comme les autres. Elle a relativement mal commencé dans la vie. Ce n’est pas de sa faute mais avec une mère toxico qui avait transformé la caravane familiale en salle de shoot pour tous les consommateurs et cas sociaux, dire qu’elle a eu une enfance difficile est un doux euphémisme !

Aujourd’hui adulte, libérée de l’emprise de sa mère, Angela est serveuse de nuit dans un bar et coursière à ses heures perdues. Avec ses tatouages dans le cou, ses cheveux blonds à pointes rouges et toujours habillée d’un petit short et de bottes qui attirent le regard sur ses longues jambes, Angela a le chic pour attirer les hommes louches. Mais ce qu’ils ne savent pas c’est que lorsqu’elle les regarde dans les yeux elle est capable de détecter les tueurs.

En se servant de cette capacité innée et apparemment héréditaire, Angela attire et tue des tueurs. Experte en maniement du couteau et du .22 qu’elle garde à portée de main, elle s’est donné pour mission de venger les victimes de ses monstres.

Mais lorsqu’elle croise la route de terroristes préparant un gigantesque attentat aux États-Unis, personne ne la croit à part Jack Raines, une sorte agent secret un peu spécial. Ensemble ils vont devoir agir.

Une intrigue étonnante

Ce roman est vraiment étonnant. On y découvre une héroïne pas comme les autres, sorte d’ovni parmi les humains, elle n’a pas l’air à se place. Avec son don étrange, celle qui se qualifie d’erreur de la nature, va pourtant devenir l’espoir de tout une nation.

Dure, froide et impitoyable, Angela est une tueuse en série même si elle agit pour rétablir un équilibre. Pourtant elle croise le chemin d’une organisation bien huilée, bien préparée, prête à frapper au cœur des États-Unis.

L’auteur a su décrire avec une justesse incroyable le complot qui se prépare dans l’ombre. Le rendu fait froid dans le dos, cet attentat en préparation semble effroyablement plausible. Par ailleurs, même constat avec les détails les plus sordides du thriller, ça sonne juste, ça fait peur. Oui, ce roman est bien un thriller ! Et un bon !

La seule petite touche de fantaisie réside dans l’aptitude d’Angela, un brin surnaturelle. Mais il ne s’agit pas pour autant d’un roman où chacun accepte le don de la demoiselle sans broncher. Non, ici l’héroïne est presque une sorte de paria, malmenée par la vie. Elle va devoir se battre contre les terroristes et contre le système pour avancer.

J’ai beaucoup aimé ce roman palpitant aux nombreux rebondissements. La Fille sur la Lune est la suite au livre Les Sanctuaires du Mal paru en 2018 et qu’il n’est absolument pas nécessaire d’avoir lu pour en apprécier le contenu !

La Fille sur la Lune

Auteur(s)
Terry Goodkind
Editeur(s)
Bragelonne
Date de publication
12 novembre 2019
Site internet
ISBN
9791028106515

En résumé

Ce thriller porte vraiment bien son nom puisqu'il fait froid dans le dos ! En effet, l'auteur y va fort sur le réalisme d'un grand nombre de passages assez durs. La force de ce livre c'est à la fois son héroïne hors normes, qui fait face à des terroristes ultra préparés mais aussi l'enchainement intense des évènements. Le rendu est brillant et halletant !

Les plus

  • Angela Constantine
  • Les rebondissements
  • Le suspense
  • Le complot
  • Le réalisme

Les moins

  • Jack Raines un peu léger face à Angela Constantine

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.