Faut pas réveiller les morts — Giorgio De Piaggi

Un court roman sur les péripéties d'une mort annoncée

Paru aux éditions du Panthéon cet été, Faut pas réveiller les morts est un court roman mettant en scène une enquête sur la mort mystérieusement commanditée d’un écrivain franco-américain célèbre.

Le détective, l’écrivain et sa femme

Tout commence lorsque que Madame Ariane vient rendre visite à Roger, détective de profession dont les affaires ne vont pas si bien que ça. Elle lui propose un contrat avec une somme rondelette à la clé pour assassiner son mari Jean Delage. Ledit Delage est un écrivain franco-américain célèbre, qui, soit dit en passant, est censé être déjà mort. Mais voilà sa femme le soupçonne de s’être fait passer pour décédé dans le but de disparaitre de la scène du monde pour se complaire dans une retraite à la solitude absolue.

Cet homme qui a fuit sa vie aux États-Unis aurait été aperçu récemment à Marseille. Roger, détective privé au bord de la faillite et ancien militaire des Groupes spéciaux d’intervention urgente, se met en chasse de sa proie.

Cependant Roger n’est pas un tueur à gages et le doute ne va cesser de le tarauder : doit-il accomplir sa mission ? Cet homme est-il vraiment celui qu’il recherche ? Pourquoi sa femme cherche t-elle à le tuer ?

Ne faudrait-il pas chercher à répondre à ces questions avant de passer à l’acte ?

Un court roman comme un buddy movie

Faut pas réveiller les morts est un roman court puisqu’il fait moins de 200 pages en format poche. S’il est annoncé comme un roman noir, plein de suspense et de rebondissements, je l’ai lu en ayant la nette impression qu’il s’agissait avant tout d’une sorte de buddy movie en livre : un livre sur l’histoire de deux hommes qui vont se retrouver ensemble pour la durée de l’intrigue.

On ne sait pas vraiment à qu’elle époque se déroule l’intrigue mais il n’y a aucun portable ou ordi en vue, je me suis imaginée qu’elle avait lieu au début du 20ème siècle sans trop savoir pourquoi. L’ambiance clairement machiste, avec par exemple le protagoniste qui commente le balancement des fesses de Madame Ariane, est un peu dérangeante et on est clairement dans une époque où les hommes sont les seuls personnages principaux d’importance.

Malgré ces désagréments qu’on peut imputer à l’époque à laquelle se situe l’intrigue, le roman est plutôt agréable à lire. Il se passe effectivement plein de rebondissements et l’intrigue est originale.

Ce roman court est parfait pour les lecteurs des vacances qui ne souhaitent pas s’attaquer à un pavé grand format de 800 pages. C’est un livre qui se lit vite, qui ne prend pas la tête même si, à titre personnel, j’aurais aimé plus de profondeur et plus de suspense !

Faut pas réveiller les morts

Auteur(s)
Giorgio De Piaggi
Editeur(s)
Editions du Panthéon
Date de publication
9 juillet 2020
Site internet
ISBN
9782754750141

En résumé

Un court roman sur une histoire rocambolesque avec une femme engageant un détective privé pour tuer son mari censé être déjà mort ! L'intrigue est originale, le roman se lit facilement mais il manque de profondeur.

Les plus

  • Une intrigue originale
  • Le duo formé par les deux hommes
  • Les rebondissements

Les moins

  • On ne sait pas à quelle époque on se situe
  • Le machisme

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.