Le Pérou avant les Incas

Exposition sur les cultures injustement oubliées du Pérou

De nombreuses cultures se sont épanouies au Pérou au pied de la Cordillère des Andes comme les Mochicas il y a plus de 1500 ans. Avant les très célèbres Incas, ces vieilles civilisations oubliées du grand public ont été à l’origine de tout ce qui a permis la réussite de l’Empire Inca. A travers, notamment, une impressionnante collection de sublimes poteries, cette exposition, au musée du Quai Branly Jacques Chirac jusqu’au 1er avril, met en avant le fonctionnement de leurs sociétés.

Bien avant les Incas

Au pied de la Cordillère des Andes, sur la côte péruvienne se trouve un des déserts les plus arides de la planète. Lorsqu’il pleut, les rivières qui débutent à 1500 mètres d’altitude se transforment pour engendrer à la fois des catastrophes et de luxuriantes oasis. Pour les sociétés qui se sont implantées là, l’eau a donc naturellement pris une place essentielle au cœur des rites et des croyances.

C’est dans cet environnement si particulier, bien avant les Incas, que la région a été le berceau de nombreuses cultures comme la culture Cupinisque (-1200 à -500), la culture Chavin (-1000 à -200), la culturé Moché (ou Mochica, 100 à 700), la culture Labayesque (700 à 1300) ou encore la civilisation Chimù (100 à 1500).

Maquette représentant une construction à colonnes aux plafonds hauts (Mochica moyen, 350-600 après JC, argile crue peinte)

Découverte de la structure de ces sociétés

L’exposition se propose d’étudier l’origine et l’organisation du pouvoir dans ces sociétés anciennes à travers deux axes principaux : les dieux et les gouvernants. En l’absence d’écriture, ce sont l’architecture et les objets de culture ou du quotidien qui sont étudiés. Ainsi l’exposition se base sur des restes archéologiques, des bijoux et des poteries pour étudier ces mystérieuses cultures.

Grelot, représentation de la divinité mochica (Mochica moyen, 250-500 après JC, or)

Le plus frappant dans cette exposition temporaire c’est sans aucun doute la profusion de cruches et de bouteilles en céramique Mochicas et leur incroyable état de conservation. Une grande partie de l’exposition leur est consacrée pour y découvrir la faune, des représentations de divinités et des représentations de différentes catégories sociales comme les musiciens, les guerriers ou les chamanes.

Bouteille à anse-goulot en étrier, représentant un guerrier accroupi tenant sa masse et son bouclier (Moche IV, 500-600 après JC, céramique modelée à incrustations)

C’est passionnant, ces poteries sont d’une finesse rare et les visages humains sont incroyablement réalistes !

Bouteille à anse-goulot en étrier, « huaco » avec turban attaché au cou (Moche III, 300-400 après JC, céramique modelée et peinte)

La fin de l’exposition met davantage l’accent sur les rites funéraires et notamment les objets funéraires retrouvés dans les tombes de personnalités importantes. Outre les souverains, dans le passé précolombien, certaines femmes jouissaient également d’un immense pouvoir politique ou religieux. C’est le cas de la Dame de Cao dont la découverte de la sépulture (450 après JC) a bouleversé les hypothèses qui étaient jusque là admises sur le rôle de la femme.

Reconstitution en taille réelle de la Dame de Cao

Cette exposition est très intéressante, on y apprend plein de choses sur des civilisations éclipsées par l’aura des Incas. C’est passionnant et parfois même un peu cocasse !

Cruche sculptée, représentant une fellation (Moche IV, 500-600 après JC, céramique modelée et peinte)

Musée du Quai Branly Jacques Chirac

Adresse
37 Quai Branly — 75007 Paris, France
Téléphone
01 56 61 70 00
Horaires d'ouverture
Ouvert mardi, mercredi et dimanche de 11h à 19h et jeudi, vendredi et samedi de 11h à 21h.
Localisation
Voir sur Google Maps
Site internet

En résumé

Cette exposition nous permet de découvrir des cultures méconnues de la période précolombienne au Pérou. Avant les Incas, les Mochicas avaient déjà posé les base d'une civilisation complexe. L'exposition met en avant l'organisation des pouvoirs au sein de ces sociétés. Magnifique exposition avec une impressionnante collection de cruches et bouteilles en céramique.

Les plus

  • Très instructif
  • Les très nombreuses poteries
  • L'état de conservation des objets présentés
  • La finesse des visages sur les céramiques
  • La Dame de Cao

Les moins

  • Un peu trop court

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.