Shazam!

Captain Marvel chez DC Comics

Il faut s’y attendre, certains vont tout de suite faire la comparaison avec Captain Marvel, le dernier film Marvel présentant sa nouvelle héroïne. Pourquoi donc ? Et bien parce que Shazam! sort très peu de temps après le dernier Marvel, mais aussi parce que Shazam et Captain Marvel sont tous les deux les personnages les plus puissants dans leur univers et enfin parce qu’auparavant Shazam s’appelait aussi Captain Marvel.

Mais si ces deux films semblent si proches que cela, doit-on s’attendre à retrouver le même genre de film ? Le même genre de super-héros ? En fait, pas du tout… et c’est tant mieux parce que les deux sont tout aussi bons.

Shazam! est donc la dernière super-production dans l’univers DC. Réalisé par David F. Sandberg — qui a réalisé précédemment le film d’horreur Annabelle 2 —, il introduit et met en scène le super-héros Shazam d’après les comics dont le personnage a été créé par C. C. Beck et Bill Parker.

Cette affiche est tellement retouchée que j’avais un mauvais pressentiment pour le film…

Philadelphie a aussi son super-héros

Courant des années 70, dans un mystérieux temple creusé à même la roche, un vieux sorcier aux pouvoirs magiques extra-ordinaires cherche son successeur parfait avec une âme pure. Thaddeus Sivana, encore tout jeune enfant, est sélectionné comme candidat mais échoue à l’épreuve qui consiste à résister aux 7 péchés capitaux.

De nos jours à Philadelphie, Billy Batson (Asher Angel/Zachary Levi) est un jeune adolescent qui traîne de famille d’accueil en famille d’accueil avec pour seul objectif de retrouver sa mère qui l’a perdu de vue quand il était tout jeune enfant. Suite à sa dernière fugue, il est placé dans chez un couple qui héberge déjà cinq autres enfants sans parents. Pendant ce temps, Thaddeus (Mark Strong) qui a bien grandi cherche à tout prix à retrouver la trace du vieux sorcier. Lorsqu’il y arrive, ce n’est pas pour prouver une nouvelle fois qu’il peut être l’élu, mais pour délivrer les 7 péchés capitaux et devenir le grand méchant avec des super-pouvoirs.

Après avoir été vaincu, le sorcier n’a d’autre choix que de transmettre son pouvoir à son dernier espoir qui se trouve être Billy. En acceptant cette succession, celui-ci se retrouve en possession d’un immense pouvoir. Quand il prononce le mot magique Shazam, il change de forme et devient un super-héros à la carrure développée et avec de puissants pouvoirs. Mais derrière ce masque, Billy n’est toujours qu’un adolescent qui découvre du jour au lendemain ce que cela implique d’être un adulte et encore plus d’être un super-héros. Comment va-t-il se comporter avec son nouveau rôle ? Comment va-t-il réussir à contrer la nouvelle menace qui arrive pour lui prendre son pouvoir ?

Shazam (Zachary Levi découvre son ennemi du moment (Mark Strong)

Un enfant super-héros

Autant mettre les points sur i, le personnage Shazam je ne connaissais pas du tout. Enfin si, en coup de vent avec le jeu vidéo Injustice sortit il y a quelques années où l’on pouvait incarner ce personnage. Mais à part cela, c’était une totale découverte et je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Avec les bande-annonces qui ont été diffusées peu de temps avant, j’ai compris que le film se dirigeait manifestement vers une espèce de comédie-action héroïque en se voulant sûrement beaucoup plus accessible et moins sérieux que d’autres films de super-héros (que ce soit chez DC ou chez Marvel).

Et sur ce point là justement, généralement ça passe ou ça casse. J’étais un peu sceptique et finalement l’ambiance générale du film passe plutôt bien. L’idée qu’un enfant se retrouve d’un coup super-héros adulte permet d’avoir plusieurs situations cocasses assez marrantes sans être lourd. J’ai bien aimé la partie où le super-héros essaye de découvrir tous ses pouvoirs en effectuant tout plein de tests « à la con » qui réussissent plus ou moins en prenant évidemment exemple sur les autres super-héros existants de cet univers. C’est surtout l’occasion de voir les super-pouvoirs différemment, de par la vision d’enfants plutôt que d’adultes qui maîtrisent déjà leurs pouvoirs et s’en servent en pensant comme des adultes.

Shazam découvre ses premiers pouvoirs

La famille, point central de l’histoire

Le film est aussi atypique car son fil rouge traite particulièrement d’un sujet qu’on n’a pas l’habitude de voir dans ce genre de film : la famille. La famille dans le sens où elle bien plus forte que tous les pouvoirs magiques. C’est grâce à elle que l’on peut surmonter toutes les épreuves et vaincre tous ses adversaires. Ainsi, la place laissée aux combats entre le bien et le mal reste secondaire et on se retrouve finalement avec un vilain qui n’a pas vraiment l’air de combattre alors qu’il maîtrise ses pouvoirs quand Shazam ne fait que les découvrir sans savoir les exploiter. Je n’ai pas trouvé ça très logique et à perdre du temps, le méchant se retrouve finalement face à un super-héros aux pleines capacités qu’il ne peut plus contenir. À croire que les péchés capitaux lui ont fait perdre la logique et la réflexion…

Shazam va devoir protéger sa nouvelle famille

Finalement, à part quelques incohérences dans le scénario et une introduction du film que j’ai trouvée un peu trop longue (le film commence vraiment qu’après une bonne demi heure quand le personnage principal acquiert ses pouvoirs) ; le reste est assez agréable et j’ai passé un très bon moment. J’attends maintenant de voir ce qu’il vont pouvoir faire de ce nouveau personnage et s’il vont le croiser avec d’autres super-héros de l’univers DC.

Shazam!

Auteur(s)
Henry Gayden — Darren Lemke — C. C. Beck — Bill Parker
Editeur(s)
WarnerMedia
Producteur(s)
Peter Safran — David Witz
Date de publication
2 avril 2019
Site internet
Acteur(s)
Zachary LeviAsher AngelJack Dylan GrazerMark StrongDjimon Hounsou
Réalisateur(s)
David F. Sandberg
Compositeur(s)
Benjamin Wallfisch
Société de production
DC Entertainment
Pays de production
Etats-Unis

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.