Carnival Row

Meurtres, histoires d'amour et complots politiques dans un univers féérique

Diffusée depuis fin août 2019 sur Amazon Prime Vidéo (accessible avec tout abonnement prime Amazon), la série Carnival Row nous entraîne dans un univers fantastique à l’époque victorienne où coexistent humains et êtres mythologiques avec plus ou moins de facilité. Entre enquêtes policières, histoires d’amour impossibles, complots politiques et guerre entre nations, le scénario propose une histoire riche et prenante.

Ce dernier est tout d’abord initié en 2005 par Travis Beacham pour une adaptation par Guillermo del Toro, mais c’est finalement avec René Echevarria que le projet est finalisé et adapté en série avec une commande de 8 épisodes par Amazon Studios.

Un tueur de fée en série

Carnival Row est le nom du quartier de Burgue, capitale de la République de Burgue, où sont principalement regroupés les immigrés non humains arrivés ici suite à l’invasion de leur terre natale par des nations ennemies. Alors que l’inspecteur Rycroft Philostrate (Orlando Bloom) enquête sur une série de meurtre de fées dans Carnival Row, son ancien amour, une fée dénommée Vignette Stonemoss (Clara Delevingne), débarque en ville.

Pendant ce temps, dans un quartier huppé de la capitale, un nouveau résident emménage sous le regard ahurit de ces voisins. En effet, ce n’est autre qu’un puck, une sorte de satyre, ce qui est du plus mauvais effet dans ce quartier normalement si humain.

Enfin, la colère gronde au Parlement avec une partie des politiciens qui rejette la population non-humaine, ce qui met rend la position du chancelier (Jared Harris) de plus en plus délicate.

Entre un amour retrouvé, une société de plus en plus intolérante et les manigances au sein du gouvernement, la ville est sur le point d’exploser.

Un univers et des personnages

La première chose qui frappe en regardant la série est la beauté de son univers, aussi bien réelle qu’imaginaire. Ainsi, le décor est tout bonnement superbe avec des environnements très bien travaillés pour reproduire une ambiance victorienne digne du temps de Jack l’éventreur, mais aussi des maquillages très travaillées sur les créatures, ou encore des effets spéciaux assez propre pour la plupart, notamment ce qui concerne les créatures non-humaines. À cela s’ajoute un beau travail sur les costumes qui accentue encore plus l’effet vieille Angleterre. Tout ceci donne une bonne immersion dans cet univers si particulier.

Rycroft Philostrate (Orlando Bloom) dans les rues de Burgue

Mais tout ceci ne serait rien sans de bons personnages. J’étais un peu sceptique avec les acteurs principaux, entre Orlando Bloom que l’on connaît surtout pour son rôle d’archer elfe et Clara Delevingne que je trouvais très mauvaise dans son rôle d’enchanteresse dans Justice League, j’ai eu finalement une agréable surprise ! Orlando Bloom passe très bien dans le rôle de cet inspecteur marqué par les années de guerre et un peu perdu dans sa vie, et Clara Delevingne se rattrape fortement dans son rôle de fée rebelle.

Vignette Stonemoss (Clara Delevingne)

Tout se comprend avec le temps

En ne regardant que les premiers épisodes, on peut facilement s’ennuyer tant les différentes histoires parallèles n’avancent pas très vite. On se demande même des fois en quoi l’une ou l’autre a un lien avec le fil rouge du récit (la recherche du tueur en série).

Mais quand on comprend que tout tourne autour de Rycroft Philostrate, on découvre à son rythme, petit à petit, son histoire et les liens qui l’unissent aux autres personnages. Cela prend forcément du temps car il est nécessaire de poser les bases de cet univers et de ces nouveaux personnages en plus de faire avancer l’histoire principale ; tout en limitant la durée à 8 épisodes d’une heure.

Une peinture de la société

Au-delà de l’histoire du personnage principal et de l’enquête sur les meurtres, la série montre surtout l’évolution d’une société qui est et devient de plus en plus intolérante jusqu’à entrevoir une séparation nette entre les humains et les non-humains. Cela donne aussi moyen à réflexion en pensant à ce qu’il s’est déjà produit hier et ce qu’il pourrait encore se passer demain.

Entre les riches aisés humains qui sont dégoutés des non-humains et se considèrent comme supérieurs, on a fortement un air de ségrégation raciale comme il fut question aux Etats-Unis. On sent venir la dérive au fur et à mesure des épisodes et des complots politiques qui se trament et qui pourrait bien faire basculer le pouvoir vers un régime totalitaire.

Agreus Astrayon (David Gyasi) et Imogen Spurnrose (Tamzin Merchant), que tout oppose, vont devoir faire connaissance

Et la suite ?

Avant même sa diffusion, une nouvelle saison a déjà été commandée ce qui indique qu’Amazon croit fortement en leur nouvelle création. C’est d’ailleurs un point à soulever puisqu’on considère souvent que le service de vidéo Amazon est toujours à la traîne ; mais au final leur catalogue de productions originales se remplit et est plutôt intéressant (les séries The Expanse et The Man in the High Castle sont vraiment excellentes).

Carnival Row se termine sur un final explosif qui laisse entrevoir un nouveau chapitre dans ce monde fantastique. J’ai vraiment hâte de voir la suite dont la production à d’ores et déjà commencée et qui devrait arriver courant de l’été 2020.

Tous les épisodes de la première saison de Carnival Row sont disponibles sur Amazon Prime Vidéo et sont accessibles pour tous les membres prime Amazon (pour les nouveaux inscrits, une offre d’essai de 30 jours est proposée).

Carnival Row

Auteur(s)
Travis BeachamRené Echevarria
Editeur(s)
Amazon Studios
Producteur(s)
Orlando Bloom
Date de publication
29 août 2019
Site internet
Acteur(s)
Orlando BloomClara DelevingneDavid GyasiKarla CromeIndira VarmaTamzin Merchant
Réalisateur(s)
Thor FreudenthalAnna FoersterAndy GoddardJon Amiel
Société de production
Legendary Television
Pays de production
Etats-Unis

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.