Assassin’s Creed Chronicles : China

China est le premier volet de la trilogie Assassin’s Creed Chronicles. C’est un jeu de plateformes disponible pour 10€ sur le PSN dans lequel on incarne Shao Jun qui cherche à se venger des Templiers au 16ème siècle.

En quête de vengeance

Shao Jun est une jeune femme chinoise qui a été entrainée par le très célèbre Ezio Auditore. Maintenant seule Assassin encore en vie de Chine, celle-ci décide de se venger des Templiers qui ont réduit sa confrérie à néant.

Elle part alors en quête de l’empereur de Chine. Pour l’assassiner.

Mais dans cette quête de vengeance et à travers les différentes épreuves qu’elle va subir, elle découvrira un but à atteindre bien plus grand et plus noble que la simple vengeance.

Mode furtif

Dans ce monde aux graphismes soignés inspirés des dessins à l’encre de Chine, Shao Jun devra passer avec succès chacun des niveaux du jeu. Plus le joueur est furtif plus il marque de points qui permettent de débloquer ou d’améliorer les aptitudes de Shao Jun. Pour ce faire, le personnage dispose de cachettes (placards, bottes de foin, colonnes…) assez classiques dans un Assassin’s Creed mais aussi d’armes comme les pétards pour détourner l’attention des gardes, de la fameuse vision d’aigle ou encore de couteaux de lancé pour couper des cordes à distances. Là encore, on a déjà vu ça.

Le but est donc de ne pas se faire repérer. Mais si les premiers niveaux sont très faciles, très vite ça se gâte et il faudra ruser pour passer outre la surveillance des gardes car dès qu’ils vous détectent le peu de vie que vous avez ne vous suffira probablement pas pour survivre à un combat au corps à corps, sans compter qu’ils appellent souvent des renforts !

Il faut donc ruser pour obtenir l’or sur chacun des fragments de chaque niveau et ainsi avoir accès à toutes les récompenses !

Sympa mais répétitif

Le jeu en 2.5D est plutôt bien fait. J’ai beaucoup aimé les graphismes et les cinématiques soignés. Les niveaux nous poussent à être le plus furtif possible et ça c’est bien et certains niveaux sont en fait des courses où il faut être à la fois, rapide et furtif (ce sont mes niveaux préférés).

Pourtant, malgré la qualité des décors, j’ai été un peu déçue par différents points : l’histoire et le côté répétitif.

Bon j’ai pas trop accroché à l’histoire que je n’ai pas trouvé assez prenante mais c’est peut être du au fait qu’on est ici dans un petit jeu et non un Assassin’s Creed plus « classique ».

Mais le plus dérangeant c’est quand même que le jeu est répétitif. Oui certes, les décors varient légèrement d’un niveau à l’autre mais pas tellement et les actions du joueur sont limitées. Bon ok c’est un jeu de plateformes et pas un Assassin’s Creed ouvert mais j’ai trouvé les chemins un peu trop tracés et le joueur un peu trop guidé car tous les passages possibles sont indiqués en rouge et les cachettes en vert.

Au final le jeu est assez bien mais je pense qu’il aurait gagné à ne pas prendre le nom de la licence car même si on y retrouve l’univers, on est loin des mondes ouverts et finalement plus dans un jeu de plateformes façon ninja (ce qui est bien aussi mais différent).

Assassin's Creed Chronicles : China

Auteur(s)
UbisoftClimax studios
Date de publication
21 avril 2015
Site internet
Nombre de joueurs
1 joueur

En résumé

Mon avis est assez mitigé pour ce jeu. J'ai vraiment aimé les graphismes et aimé tenter de passer les niveaux en décrochant l'or en mode furtif mais je suis assez déçue par l'histoire et le côté très répétitif et très guidé des niveaux.

Les plus

  • Les graphismes
  • Les gadgets des Assassins
  • La difficulté dans la furtivité
  • La notation de chaque fragment de niveau
  • Les niveaux sous forme de course

Les moins

  • L'histoire un peu fade
  • Des niveaux assez répétitifs
  • Un chemin tout tracé
  • Des gardes aux aptitudes pas très variées

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.