Annabelle — Lina Bengtsdotter

Un bon polar bien construit avec une inquiétante disparition dans une petite ville isolée de Suède

Annabelle est un polar paru au mois de mars aux éditions Marabout dans la collection Black Lab. C’est le premier roman de son auteur suédoise Lina Bengtsdotter pour lequel elle a été récompensée par un Crimetime Specsavers Award en 2017.

Annabelle et Charlie

Charlie est une jeune inspectrice de la brigade criminelle de Stockholm. C’est un fin limier, capable de remarquer des détails qui échappent à la plupart de ses collègues, y compris son coéquipier Anders. Elle pourrait faire une belle carrière, montrer progressivement les échelons si elle n’inspirait pas une certaine méfiance à ses collègues machistes et n’avait pas de gros problèmes à régler. Charlie est une forte tête, une femme de caractère mais Charlie est aussi une personne qui se lâche trop sur la bouteille et qui mène une vie personnelle faite de coups d’un soir sous l’emprise de l’alcool.

C’est un peu pour tenter de la sauver d’elle-même que son supérieur la met sur l’enquête Annabelle. Une petite enquête loin du tumulte de Stockholm. Ce qu’il ne sait pas c’est qu’il envoie Charlie exactement d’où elle vient !

C’est à Gullspång, une petite ville perdue du sud de la Suède, qu’une jeune fille de 17 ans, Annabelle, a disparu au cours d’une fête. C’est aussi là qu’a vécu Charlie jusqu’à fuir sans se retourner à l’âge de 14 ans en se promettant de ne jamais revenir. Là où elle a laissé tous ses vieux démons qui ont sagement attendu son retour.

Un polar bien construit, des personnages forts

Au départ on se dit que ce roman est un polar tout ce qu’il y a de plus classique : une disparition inquiétante et bien mystérieuse dans un lieu un peu isolé de tout, pour une ambiance bien pesante. La base d’un polar quoi.

Mais petit à petit, l’auteur tise sa toile. Les chapitres s’enchaînent, alternant le présent avec Charlie adulte, les scènes quelques jours plus tôt avec Annabelle juste avant sa disparition et des parenthèses du passé de Charlie dans son enfance. Les trois temps s’imbriquent tout doucement pour que le lecteur prenne la mesure de l’histoire de toutes ces femmes. Oui car l’intrigue repose beaucoup sur plusieurs personnages féminins forts.

Les forces du roman, ce sont le suspense bien dosé, le temps à trois vitesses, le lieu de l’intrigue qui donne à l’ensemble une ambiance réussie et surtout la psychologie des personnages. Les personnages sont pour la plupart un peu perdus mais jamais monochromes. Lina Bengtsdotten s’affranchit d’un manichéisme facile et nous offre des personnages tout en nuances pour cette intrigue pleine de rebondissements et de suspense !

Annabelle

Auteur(s)
Lina Bengtsdotter
Editeur(s)
Marabout
Date de publication
5 mars 2019
Site internet
ISBN
9782501122740

En résumé

Annabelle est un très bon polar suédois avec une intrigue complexe et pleine de suspense et de rebondissements. L'histoire, qui se déroule en trois temps, est basée sur plusieurs personnages féminins forts tout en nuances avec des protagonistes à la psychologie complexe et soignée.

Les plus

  • La petite ville de Gullspång
  • Les trois temps de l'intrigue
  • Le mystère jusqu'au bout
  • La psychologie des personnages
  • Le suspense

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.