Visiter l’île de La Réunion

Une liste non exhaustive des choses à voir en faisant le tour de l'île

Située au milieu de l’océan Indien, l’île de La Réunion fait partie de la France d’outre-mer. Avec un peu plus de 2500 km carrés, cette île propose une multitude d’environnements : des plages, des montagnes, des cascades magnifiques, des endroits secs et arides, des forêts verdoyantes. Mais elle a aussi cette culture du mélange avec que l’on doit à son histoire si particulière. On y trouve aussi bien des églises, des mosquées, des temples tamouls ce qui donne aussi l’occasion de découvrir ces différentes cultures.

Avec tout ceci, l’île est un endroit idéal pour mêler culture et activité sportive. Que ce soit pour faire de la randonnée, de la baignade, du sport nautique, du farniente, découvrir de beaux paysages différentes cultures, La Réunion est un endroit superbe à visiter sur toute sa superficie le temps d’un road-trip tout autour de l’île !

Quand et comment y aller ?

La meilleure période se déroule pendant l’hiver austral et plus précisément entre Mai et Novembre afin d’éviter la période de l’année la plus humide. Ceci dit, je vous conseille fortement les mois de septembre et novembre pour deux raisons : la première est que c’est en plein dans la période de récolte de la canne à sucre ce qui permet de découvrir cette activité industrielle si importante pour l’île ; la seconde est d’être en dehors des vacances scolaires de la métropole ce qui permet d’éviter la majorité des touristes et de profiter de prix moins élevés pour les déplacements et le logement.

Comme on reste en France, des vols directs et réguliers sont disponibles. Depuis Paris, il faudra compter environ 11h de vol pour des billets pouvant commencer à un peu moins de 500€ aller-retour. Sur votre période de vacances, prenez donc bien en compte que vous passerez déjà 2 jours dans l’avion entre l’aller et le retour.

Sur place, je ne peux que vous conseiller de louer un véhicule pour vous déplacer plus sereinement. Les routes sont généralement très bien et même celles de montagnes sont facilement accessibles.

Saint-Denis, la première impression

Chef-lieu de ce département français, Saint-Denis est aussi la plus grande ville de la France d’outre-mer avec un peu moins de 200 000 habitants. C’est par celle-ci que les touristes commencent la découverte de l’île puisque l’aéroport international se situe juste à côté.

J’avoue ne pas avoir été vraiment emballé par cette première impression de l’île en passant par cette ville. Pas vraiment jolie, on a l’impression finalement de se retrouver comme dans n’importe quelle ville sans charme particulier. Il est plus intéressant de continuer son chemin pour aller voir d’autres endroits.

La côte Ouest, entre plages et montagne

Cette partie de l’île est probablement la plus touristique. Avec ses longues plages de sable doré, elle profite d’un climat plus sec avec la protection des montagnes environnantes. Même si c’est dans ce coin que la plupart des plages sont disponibles, le risque d’attaque de requin existe bel et bien. En réalité, seules quelques plages sont réellement sans risque comme celles de L’Ermitage ou La Saline-Les-Bains qui profitent d’un lagon empêchant les requins de passer ou encore Boucan-Canot qui possède un filet de protection anti-requin (cependant lorsque j’y étais, des trous avaient été repérés dans le filet interdisant toute baignade sur cette plage).

Si vous devez donc loger quelques jours sur la côté ouest pour profiter des plages, je vous recommande de trouver un logement entre Boucan-Canot et La Saline-Les-Bains.

Plage de Boucan-Canot

• Saint-Gilles-les-Bains

C’est l’une des principales stations balnéaires de la côté et propose toutes sortes d’activités, de restaurants, de boutiques, … Pas vraiment à l’image de l’ambiance créole, mais permet de trouver tout ce qu’il faut. On notera un bel aquarium au cœur de la ville et qui présente un bel éventail de qui se trouve dans l’océan indien.

Non loin de la ville, la jolie cascade du bassin des Aigrettes est cachée des yeux des touristes. Pour y parvenir, au nord est de la ville, il faut se garer le long de la D10 au niveau du snack des Cormorans pour emprunter un chemin rocailleux qui descend dans la ravine Saint-Gilles. Plusieurs bassins sont ensuite accessibles dont celui des Aigrettes en parcourant un chemin plus ou moins pratique le long d’un canal. Attention tout de même car le site est théoriquement fermé au public en raison de risque d’éboulements. De fait, certaines parties du chemin n’existent tout simplement pas (surtout en arrivant vers la cascade) et il faut marcher sur des pans de mur en gardant l’équilibre. Mais le cadeau au bout du chemin est superbe. Certains en profitent pour se baigner, mais il faut avouer que l’eau est un peu fraîche !

Cascade du bassin des Aigrettes

• Le jardin d’Eden

En plus de sa longue et belle plages bordée de filaos qui permet de se détendre à l’ombre au bord de plage, L’Ermitage-les-Bains, petite station balnéaire, abrite le Jardin d’Eden. Ce dernier est un jardin regroupant une multitude d’espèces locales réparties selon plusieurs thèmes. L’entrée est payante mais mérite le détour ; il faudra prévoir au moins une bonne heure pour en faire le tour tranquillement. En journée, prévoyez de quoi vous hydrater et vous protéger ; en fin de journée, prévoyez plutôt un anti-moustique ! Avec de la chance, vous pourrez peut-être observer un caméléon se baladant tout doucement dans les arbres !

  • Site internet : https://www.jardindeden.re/
  • Prix : 8€ par adulte / 4€ par enfant
  • Adresse : 155 RN 1 Ermitage, 97434 Saint-Gilles Les Bains
  • Ouvert tous les jours de 10h à 18h

• Le Maïdo

Ce piton rocheux haut de 2 205m offre un point de vue spectaculaire sur le cirque de Mafate et toute la côté ouest. Facilement accessible en voiture par une route qui chemine le long d’une forêt, la montée vaut vraiment le coup mais il faudra de préférence venir assez tôt pour éviter de se retrouver au milieu des nuages. En effet, dès la fin de matinée, les nuages envahissent la vallée ce qui empêche de voir quoi que soit en bas.

Pour s’y rendre, empruntez la route de montagne depuis Le Guillaume et suivre la route pendant une bonne dizaine de kilomètres. Au bout de la route, un parking gratuit permet de stationner et continuer à pieds jusqu’au belvédère (en quelques minutes à peine). Prévoyez aussi de venir un peu couvert, il fait bien plus frais qu’en bord de mer (surtout si vous venez en début de matinée). Depuis la côte, comptez 45 minute à 1h pour faire le trajet jusqu’en haut.

Point de vue depuis le Maïdo

• Musée historique de Villèle

Sur les Hauts de Saint-Gilles se trouve ce musée qui retrace l’histoire de l’esclavagisme sur l’île et du lien entre esclave et maître. Situé dans un ancien domaine qui appartenait autrefois à la puissante Mme Desbassayns qui avait la main mise sur le marché de la canne à sucre et du café et qui possédait plusieurs centaines d’esclaves.

La visite est intéressante pour comprendre cette partie de l’histoire et le décor est superbe avec une propriété en très bon état et une petite chapelle de style gothique de l’autre côté de la route.

  • Site internet : https://www.musee-villele.re/fr/
  • Prix : 2€ par adulte / gratuit pour les enfants
  • Adresse : Domaine Panon-Desbassyns, 97435 Saint-Gilles-les-Hauts
  • Ouvert du mardi au dimanche de 9h30 à 12h30 et de 13h30 h à 17h30

• Kélonia et ses tortues

En continuant vers le sud sur la côte, peu avant Saint-Leu, se trouve Kélonia. Dédié à l’observation et la conservation des tortues marines, on peut voir plusieurs dizaines de tortues de différentes espèces évoluer dans de grands bassins au milieu de poissons divers et variés. Basé sur l’apprentissage, le musée tente de sensibiliser les visiteurs sur la situation des tortues dans les environs et dans le monde.

Une très belle visite qui vaut vraiment le coup et qui émerveillera encore plus les enfants !

  • Site internet : https://museesreunion.re/kelonia
  • Prix : 8€ par adulte / 5€ par enfant
  • Adresse : 46, rue du Général de Gaulle, Pointe des Châteaux, 97436 Saint-Leu
  • Ouvert du lundi au dimanche de 9h à 18h

• Mascarin, Jardin Botanique de la Réunion

Pas très loin de Kélonia, cet immense jardin de 7 hectares aménagé sur l’ancien domaine des Châteauvieux et confié à l’association Conservatoire Botanique de Mascarin est un des plus beau de l’île.

Le site est aménagé en plusieurs zones présentant des collections de plantes divers et variés :

  • Collection caféiers avec plus de 40 espèces de caféiers,
  • Collection Ravine Bambous pour plonger au milieu de bambous géants,
  • Collection Plantes Lontan qui retrace le parcours d’introduction des plantes locales,
  • Collection Verger avec une cinquantaine d’espèces cultivées à la Réunion,
  • Collection Réunion avec plus de 50 espèces endémiques dont la majorité sont menacées d’extinction,
  • Collection Succulentes présentant une zone aride où certaines plantes s’adaptent aux conditions extrêmes,
  • Collection Palmiers,
  • Collection Orchidées et Fougères.

Il faudra compter au moins deux bonnes heures pour faire le tour du jardin et se balader dans ces différentes zones. Peu avant la sortie, si vous avez un petit creux après cette jolie balade, n’hésitez pas à faire une halte gourmandise à la cafétéria Le Vieux Pressoir qui propose des menus gourmands et excellents.

La côte sud, sauvage et naturelle

Contrairement à la côte ouest, le sud de l’île garde une ambiance sauvage. Beaucoup moins d’urbanisation et de grandes villes. L’air est bien moins sec et les paysages changent totalement de ton. Plus on se rapproche de la pointe sud, plus la nature reprend le dessus jusqu’aux coulées de lave qui autrefois ont dévalées la côte du Grand Brûlé coupant la seule route pour rejoindre l’est de l’île depuis la côte.

C’est l’occasion de laisser un peu tomber la plage et le farniente pour découvrir l’aspect agricole de l’île avec la culture et le traitement de la canne à sucre.

Canne à sucre

• Musée Stella Matutina

Située dans l’ancienne sucrerie de Stella et entièrement rénovée, le musée raconte l’histoire de l’industrie sucrière sur l’île. Entre machines, machineries, objets d’époque, et salle 4D… c’est un indispensable à visiter pour découvrir ce que représente vraiment la canne à sucre. Comptez deux bonnes heures pour faire le tour du musée.

  • Site internet : https://www.museesreunion.re/stellamatutina
  • Prix : 9€ par adulte / 6€ par enfant / 2€ en plus pour le cinéma 4D
  • Adresse : 6, Allée des Flamboyants 97424 Piton Saint-Leu
  • Ouvert du mardi au dimanche de 9h30 à 17h30

• La sucrerie du Gol

Sur les environs de Saint-Louis, la sucrerie du Gol est l’une des deux seules encore en activité et produit du sucre pour la multi-nationale Tereos qui commercialise des marques comme Béghin-Say ou encore La Perruche. D’une capacité de traitement de 9000 tonnes de canne à sucre par jour, elle produit pas moins de 100 000 tonnes de sucre par an.

Elle propose des visites guidées pendant la période de récolte de la canne à sucre et permet d’observer et de comprendre tout le processus de création du sucre. Très instructif et très impressionnant, c’est une visite que j’ai beaucoup apprécié !

La visite se fait uniquement par réservation en appelant le 02 62 91 05 47.

  • Site internet : https://tereos.re/le-gol-1
  • Prix : 12€ par adulte / 6€ par enfant (à partir de 12 ans)
  • Adresse : Rond point du Gol, 97450 Saint-Louis
  • Ouvert du mardi au samedi de 10h à 21h et le jeudi de 8h30 à 16h

• La Saga du Rhum

Situé sur les environs de Saint-Pierre, ce musée, installé dans une ancienne distillerie, nous fait découvrir ce qu’est le rhum et comment il est fabriqué. Ouverte à tous au plus petit comme au plus grand, la visite assez intéressante se termine par une dégustation du rhum arrangé.

  • Site internet : http://www.sagadurhum.fr/
  • Prix : 10€ par adulte / 8€ par enfant
  • Adresse : Chemin Frédeline, 97410 Saint-Pierre
  • Ouvert tous les jours de 10h à 18h.

• La Maison du Curcuma

Dans un petit village sur les hauteurs de Saint-Joseph, la Maison du Curcuma est une boutique/musée basée principalement sur la racine du curcuma. On vous invite avant tout à regarder un petit documentaire sur la culture du curcuma et la manière d’obtenir cette poudre si caractéristique avant de vous laisser vous promener dans la petite boutique pour faire votre choix. La qualité des produits est indéniable et vaut le détour pour en prendre quelques sachets à emporter chez soi !

  • Site internet : https://maisonducurcuma.fr/
  • Prix : entrée libre
  • Adresse : 14 Rue du Rond, 97480 Saint Joseph
  • Ouvert tous les jours de 9h à 12h et de 13h30 à 17h

• Le Labyrinthe En Champ Thé

Encore plus haut dans les hauteurs de Saint-Joseph, à 1100m de hauteur, le Labyrinthe En Champ Thé est une découverte de la seule et unique production de thé sur le sol français. Au cœur d’une forêt de théiers, ce labyrinthe permet de se perdre au milieu du thé pour encore mieux l’observer et l’apprécier. La visite est l’occasion d’un jeu de recherche qui plaira surtout aux enfants. Elle se termine par une dégustation du thé récoltés dans le coin et d’une possibilité d’en acheter sur place directement. Comme le site se situe en altitude, pensez à prendre de quoi vous couvrir contre le froid et/ou contre les intempéries.

  • Site internet : https://www.enchampthe.com/
  • Prix : 5,50€ par adulte / 4,50€ par enfant
  • Adresse : 18 Rue Emile Mussard, Grand-Coude, 97480 St Joseph

• Jardin des Parfums et des Epices

Tout au sud de l’île, pas loin de Saint-Philippe, ce magnifique jardin sur près de 3 hectares permet de découvrir plus de 1500 espèces de plantes à parfums, à épices, d’ébénisteries, d’ornements et plantes médicinales. Le jardin se visite librement ou accompagné d’un guide qui pourra vous en apprendre encore plus lors d’une visite guidée d’environ 1h30. La petite boutique à l’entrée permet d’acheter quelques produits typiques issu des plantes trouvées dans le jardin.

• Le piton de la Fournaise

Culminant à plus de 2600 mètres d’altitude, le piton de la Fournaise est le volcan actif de l’île. Si vous avez de la chance et que vous tombez pile au moment d’une éruption volcanique, vous devez absolument allez voir ce spectacle hors du commun ! Cependant, pour les moins chanceux, le volcan offre aussi un environnement extra-ordinaire pour des randonnées dans un cadre magnifique.

L’accès au volcan se fait par la route. Vous devrez emprunter la route de montagne depuis Bourg-Murat et continuer jusqu’au bout sur un chemin de gravier qui vous amènera à un parking. À partir de là, un sentier vous amène à l’entrée du cratère ou vous pouvez continuer pour atteindre un belvédère avec une vue sur tout le piton (il faut compter une bonne demi-heure de marche).

Si vous voulez éviter la foule, je vous conseille de venir très tôt le matin, voire même avant le lever du soleil pour pouvoir de la magnifique vue avec le soleil qui se lève ! Pensez absolument à prendre des vêtements chauds et de bonnes chaussures de marche, ainsi que de quoi vous éclairer si vous arriver de nuit (lampe de poche et lampe frontale).

Pour se rendre compte de plus près de l’impact des coulées de lave, vous pouvez parcourir la route N2 passant par l’est du volcan et qui traverse le passage des différentes coulées de lave qui ont pu atteindre la mer. C’est un paysage parfois désertique (pour les coulées récentes), parfois en reconstruction.

La côte Est, déserte et luxuriante

Le côté est de l’île est bien le contraire du côté ouest. Peu ou pas de tourisme, de développement urbain et de plage de sable ; mais une végétation luxuriante et un environnement naturel.

• Anse des Cascades

Au sud de piton Sainte-Rose, l’Anse des Cascades est un site naturel très prisé des locaux qui viennent y passer du temps autour d’un pique-nique. Sa particularité est la présence d’une série de cascades dévalant les parois de basalte. Si vous voulez éviter la foule, préférez venir en semaine plutôt que le week-end. De grands parkings permettent de se garer facilement à côté de l’entrée du site.

• Takamaka

La vallée de Takamaka est un mélange de pitons rocheux et de cascades qui se jetant dans le vide. La particularité géologique du site en fait l’endroit le plus pluvieux au monde avec 6 à 7 mètres d’eau de pluie par an qui favorise l’érosion et le creusement de la vallée.

Le belvédère de Takamaka est un point de vue se trouvant au bout de la route D53 qui serpente dans la montagne sur 15 km depuis Bras-Panon (la route est très sinueuse et parfois sans visibilité). Mais l’effort est récompensé par une vue magnifique sur la vallée qui donne une ambiance de Jurassic Park. Très impressionnant ! De là, des sentiers de randonnées descendent dans la vallée avec parfois quelques passages ardus (passages glissants, échelles, …) ; mieux vaut être très bien préparé !

• Hell-Bourg

Perché au milieu du cirque de Salazie, le petit village de Hell-Bourg est considéré comme l’un des plus beau de France (le seul en dehors de la métropole d’ailleurs). Le long de sa rue principale les petites maisons colorées et les grandes villas créoles donnent une ambiance typique de la Réunion. Certaines peuvent d’ailleurs être visitées.

À l’extérieur du village, les anciens thermes disparus en 1948 suite à un cyclone donnent l’occasion d’une belle balade dans la nature de quelques dizaines de minutes.

Pour vous rendre à Hell-Bourg, empruntez la route D48 depuis Saint-André ce qui vous permettra aussi d’admirer, peu avant d’arriver à Hell-Bourg, le Voile de la Mariée, une grande cascade qui coule le long de la montagne.

• Plantation de vanille

Sur la commune de Saint-André, la plantation de vanille Roulof est une petite plantation familiale de vanille qui propose des visites guidées pour découvrir la culture de la vanille qui en fait une spécialité de l’île. On peut ainsi y observer des champs de vanilier, une orchidée qui a la particularité de donner des fleurs qui dure un seul et unique jour et qui peut donner la fameuse vanille si elle est féconder à temps, ou encore la préparation des gousses de vanilles. La boutique permet d’acheter directement sur place des gousses ou de l’extrait de vanille.

  • Site internet : http://lavanilledelareunion.com/
  • Prix : 4€ par adulte / gratuit pour les enfants
  • Adresse : 470 Chemin Deschanets, 97440 Saint-André
  • Visite du lundi au samedi à 11h, 14h et 15h

Sur la commune de Bras-Panon, la coopérative Pro Vanille propose aussi une boutique bien fournie pour acheter tout ce qu’il faut autour de la vanille.

  • Site internet : https://provanille.fr/
  • Adresse : 21 Route Nationale 2, 97412 Bras Panon
  • Ouvert tous les jours de 8h30 à 12h et 13h30 à 17h

Commentaires 1

  • Laissez votre voiture au parking de l’etablissement puis suivez l’Allee Cavaliere. Des panneaux indiquent la cascade mais si les conditions du sentier ne sont pas satisfaisantes (il est parfois boueux), vous pouvez faire un petit detour par la Reine des Tamarins. Duree : aller-retour Personnellement, je vous conseille de loger a St Gilles les Bains durant votre sejour. C’est une ville assez touristique, proche de belles plages. Elle vous permet de prendre la route facilement pour vos visites sur l ile de La Reunion. Voila pourquoi beaucoup de mes GoogleMap partent depuis Saint Gilles les Bains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.