Two Point Hospital

Un remake du fameux Theme Hospital ?

En 1997, Bullfrog sortait Theme Hospital dont la thématique de jeu sur la gestion d’un hôpital en faisait un OVNI dans les jeux de gestion. Le succès fut au rendez-vous grâce à un humour bien dosé et des graphismes très bien travaillés pour l’époque.

Plus de 20 après, quelques développeurs ayant travaillés sur Theme Hospital, ont décidés de créer le studio Two Point Studios et de développer un remake du jeu d’époque en retravaillant le concept tout en gardant l’essence du jeu d’origine. Disponible depuis l’été 2018 sur PC & Mac, Two Point Hospital est ainsi la renaissance d’un jeu de gestion d’hôpital que seul les moins jeunes ont connus. Dès sa sortie, le jeu a fait une excellente impression avec de très bons commentaires, et fort de ce succès le studio a continué à travailler dessus pour sortir plusieurs extensions ajoutant de nouvelles fonctionnalités supplémentaires. C’est avec ces extensions que le jeu est enfin sortit sur les consoles (PS4, Xbox One & Switch) en ce début d’année.

S’amuser avec un hôpital ?

Votre but est de gérer un hôpital afin d’accomplir différents objectifs. La plupart du temps, on vous donne les clés d’un bâtiment vide que vous devez transformer en hôpital afin d’amener des patients que vous pourrez soigner de maladies loufoques tout en gagnant de l’argent pour continuer à investir dans votre hôpital pour l’améliorer encore et encore…

Mais ce n’est pas si simple qu’il n’y parait ! Avec un budget de départ, il faut réfléchir aux salles à construire pour commencer votre aventure ; et il y a un certain ordre à respecter. En effet, les patients vont devoir faire un parcours de santé plutôt précis : aller voir l’accueil pour se faire orienter vers une consultation ; pour se faire prescrire probablement des examens à faire dans une salle spécialisée ; pour revoir le médecin généraliste avec les résultats qui proposera peut-être d’autres examens avant de trouver le remède que le malade ira prendre dans un service dédié et repartir content d’être soigné.

L’accueil est le point de départ de tout nouveau patient

Il faut donc construire les bonnes salles au bon moment afin de satisfaire les patients et les docteurs. On commence donc plutôt par mettre en place une salle de médecine généraliste, puis quelques salles spécialisées qui permettent de faire des scans, des prélèvements, des mesures cardiaques, de fabriquer des médicaments, ou encore de traiter une maladie spécifique. À tout cela, s’ajoute aussi la gestion des salles annexes comme les toilettes à mettre à disposition des patients et du personnel, ou encore des salles de repos qui permettent au personnel de se reposer et de reprendre un peu des forces.

Si tout va bien, les patients pourront repartir guéris et contents de votre hôpital, mais si ça dérape — par manque de temps pour soigner un patient, par un diagnostique pas suffisamment poussé, par manque de traitement, … — vous aurez la mort de vos patients sur les bras. Mauvaise réputation, baisse de moral de votre personnel, ceci peut avoir un impact négatif. Et cerise sur le gâteau, un patient décédé peut se transformer en fantôme qui hantera votre hôpital et faire peur aux patients et à votre personnel.

Pour corser un peu plus l’affaire, le jeu propose à différents moments de gérer certaines crises comme des épidémies ou des urgences à traiter dans un temps défini avec plusieurs patients qui arrivent en même temps pour le même problème. Et là généralement, toute l’organisation de l’hôpital est chamboulée car il manque des salles ou du personnel.

Pendant une urgence, plusieurs patients avec la même maladie arrivent en même temps et doivent être soignés en priorité

Je vois des salles partout

La construction des salles est plutôt bien simple ; on choisit dans le menu la salle qu’on veut ajouter et on délimite l’espace qu’on souhaite allouer à celle-ci. Selon le type de salle, la taille minimum requis sera plus ou moins grande ; mais plus il y a d’espace, plus il est possible d’y mettre d’équipements et d’avoir une meilleure circulation des patients et du personnel.

La vue du dessus permet d’avoir un meilleur aperçu des salles dans son hôpital

Pour améliorer les salles, tout plein d’accessoires sont proposés ; que ce soit des armoires, des bibliothèques, des casiers, des tableaux, … il est possible de les décorer comme on le souhaite. Mais à quoi cela peut-il bien servir ? Un table, une chaise ne suffisent-il pas pour une salle de consultation ? Oui et non en fait, le strict minimum qui est demandé d’avoir dans les salles permettent de la faire fonctionner mais la décorer augmente son prestige et donc son efficacité ! Par ailleurs, certains accessoires sont très utiles comme les radiateurs pour éviter que les patients n’aient trop froid, les poubelles pour éviter que votre hôpital ne devienne un dépotoir, ou encore des plantes pour mettre un peu de verdure. Et il faut aussi penser à aménager les couloirs pour permettre aux patients de patienter tranquillement avant d’être pris en charge ; ainsi banc, fontaine à eau, distributeurs de boissons ou sandwich et bien d’autres permettent de garder les patients dans de bonnes conditions.

Tous ces accessoires ne sont par contre pas disponibles immédiatement. Il faut collecter de la monnaie virtuelle en débloquant des défis ou des niveaux afin de les obtenir.

Plus une salle est grande, plus il est facile d’ajouter des éléments et de pouvoir traiter plusieurs patients en même temps

Du débutant au spécialiste

Pour pouvoir faire fonctionner tout ce matériel, il est aussi nécessaire d’avoir du personnel qu’il faut recruter selon ce qui est proposé parmi une liste de candidatures (qui se renouvelle en permanence) et choisir selon le coût et les capacités du futur employé. Cette liste se divise en 4 catégories : les docteurs, les infirmiers (qui s’occupent de certaines salles spécifiques), les assistants (qui gèrent l’accueil des patients ou les boutiques), et les agents d’entretien (qui s’occupe de nettoyer, réparer et améliorer le matériel).

Chaque salle ayant la plupart du temps besoin de son spécialiste, tous les docteur ou infirmiers ne peuvent pas prétendre soigner tous les malades. Il faut donc embaucher selon les spécialités attendues, que ce soit la psychiatrie, la chirurgie, les prélèvements, les diagnostiques, la recherche, les traitements, …

Si la liste des postulants ne convient pas, il est aussi possible de les faire évoluer en utilisant la salle de formation. Une fois en place, on peut lancer une formation en choisissant un docteur du personnel ayant une spécialité (ou un intervenant externe en le payant) pour la faire apprendre à d’autres docteurs. Ceci permet donc de commencer la partie avec du personnel peut qualifié mais qu’on peut faire évoluer selon les besoins au cours de la partie.

La salle de formation permet de faire évoluer son personnel

Au-delà des spécialités en médecine, il est aussi possible de faire évoluer tout personnel (assistants et personnels d’entretien inclus) dans des domaines comme l’endurance, l’empathie, l’intelligence, la motivation ou encore la rapidité d’apprentissage. Ainsi, un médecin généraliste avec plus d’endurance et de motivation sera bien moins décourager de travailler et enchaînera moins de pauses longues pour se reposer.

Gérer au plus précis

Two Point Hospital n’est pas qu’un simple jeu de construction, c’est aussi et surtout un vrai jeu de gestion où l’on peut ajuster tout plein de paramètres que ce soit au niveau de l’hôpital même, des finances, de la méthode de soin, du personnel, …

Plusieurs écrans permettent ainsi de suivre la situation des employés en vérifiant leur activité et leur motivation, et faire des ajustements sur leur salaire, les tâches à faire ou non ou encore les pauses autorisées ; de vérifier la santé financière de l’hôpital et faire les ajustements adéquates sur les prix par exemple ; ou encore de régler la politique de gestion des traitements en indiquant s’il faut accélérer le diagnostique ou au contraire augmenter le pourcentage de certitude avant de prendre une décision de traitement en envoyant les patients faire encore plus d’examens complémentaires.

Un style Theme Hospital bien présent

Two Point Hospital est sans doute une excellente reprise du style défini par Theme Hospital. On retrouve cette ambiance et cet humour si particuliers avec des graphismes très cartoonesque qui fonctionne plutôt très bien et qui sont plutôt simples mais soignés. Pour l’ambiance sonore c’est plutôt mitigé ; l’idée d’avoir une station de radio en fond avec un animateur est plutôt sympa mais la répétition sans cesse des mêmes musiques devient vite soulant. Par ailleurs, les annonces sonores dans l’hôpital sont plutôt sympathiques et peuvent d’ailleurs donner certaines infos intéressantes mais je trouve dommage de ne l’avoir qu’en version originale, cela perd un peu de son intérêt et du fun que cela peut apporter.

Au final, le jeu est un très bon de gestion bien sympathique qui permet de passer pas mal de temps dessus. Le jeu propose plusieurs hôpitaux à débloquer au fur et à mesure de la progression et donc autant de scénarii avec ses propres objectifs et particularités.

Chaque hôpital pourra obtenir un score sur 3 étoiles selon les objectifs réalisés

La ressemblance avec Theme Hospital est plus qu’évidente et si l’on connaît bien le jeu d’avant, celui-ci ne sera pas vraiment une surprise. Que ce soit les fans de la première heure ou les novices du genre, Two Point Hospital est un jeu de gestion qui vaut vraiment la peine d’essayer, surtout qu’il est maintenant disponible sur toutes les plateformes pour une petite trentaine d’euros !

Two Point Hospital

Auteur(s)
Two Point Studios
Editeur(s)
SEGA
Producteur(s)
Mark Webley
Date de publication
29 août 2018
Site internet
Nombre de joueurs
1 joueur
Réalisateur(s)
Gary Carr — Ben Huskins — Ben Hymers

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.