Changer le disque dur de la PS4

Avec le très attendu Red Dead Redemption 2 qui arrive aujourd’hui, l’espace disque de la PS4 risque d’être un problème pour certains. En effet, ce jeu est le plus gourmand en espace disque pour être installé. Il faudra compter pas moins de 100 Go pour installer le jeu, sans compter la mise à jour à l’installation qui risque de prendre aussi pas mal de place. Quand on a la PS4 de première génération qui était livrée avec un « petit » disque de 500 Go, ça devient vite critique.

Avant tout ça, et comme les jeux AAA font déjà plusieurs dizaines de giga-octets, j’en étais déjà arrivé au point où lorsque je voulais installer un nouveau jeu, il fallait que je choisisse le(s)quel(s) supprimer avant pour libérer de la place. Mais en tant que joueur hétéroclite, j’aime bien avoir plusieurs jeux à portée de manette pour lancer celui qui me fait plaisir sur le moment. Bref, c’était donc le moment idéal pour changer le disque dur de la console et augmenter sensiblement la place pour mettre tout plein de jeux !

Choisir son nouveau disque dur

La première chose à faire est de choisir et acheter son disque dur de remplacement. Vous aurez alors le choix entre plusieurs critères : combien de place ? SSD ou disque classique ? Pour quel prix ? La seule contrainte étant de prendre un disque dur au format 2,5 pouces.

Actuellement, la différence de prix entre 1 et 2 To n’est pas énorme, et je pense que le plus logique est de prendre 2 To (au-dessus les prix s’envolent beaucoup plus). Le choix entre SSD et disque à plateaux est plus difficile, même s’il est évident qu’un disque SSD uniquement est hors de prix pour une taille conséquente, mais il existe l’alternative des disques hybrides qui propose un disque classique pour la majorité de l’espace disque couplé avec une zone tampon beaucoup plus grande que d’habitude qui permet théoriquement d’accélérer l’accès à certaines ressources. La différence de prix n’est pas énorme (par exemple il faut compter une vingtaine d’euros en plus sur un modèle Firecuda de Seagate par rapport à l’équivalent non-hybride), mais les performances ne semblent pas non plus fulgurantes dans les jeux.

En ce qui me concerne, j’ai préféré rester sur un disque dur classique car le gain d’un disque hybride n’est pas flagrant (la question peut éventuellement se poser avec un disque SSD) et j’ai choisi une capacité de 2 To pour me donner suffisamment de marge et pouvoir profiter d’une bibliothèque de jeux installée sans que cela me pose de soucis. La console ayant encore plusieurs années à vivre, ce choix reste rentable. La marque Seagate propose ainsi plusieurs modèles : barracuda pour le format classique, et firecuda pour le format hybride.

Disque dur barracuda 2 To de Seagate

Sauvegarder ses données !

Avant de changer le disque, il est utile de sauvegarder vos biens. Si vous ne voulez pas vous embêter, le plus simple, mais pas le plus rapide, est de faire une sauvegarde complète des applications et sauvegardes. Pour ce faire, il faut brancher sur un des ports USB un disque dur externe (préalablement formaté en FAT ou exFAT) pouvant accueillir cette sauvegarde (tout dépend du nombre d’applications et de sauvegardes à garder). Ensuite dans le menu des paramètres Système > Sauvegarder et restaurer > Sauvegarder la PS4 ; puis sélectionner ce que vous voulez conserver parmi vos applications, sauvegardes, captures, … L’espace nécessaire est indiqué et vous pouvez savoir si l’espace sur votre disque externe est suffisant. Selon la quantité de données à sauvegarder, cette opération peut prendre plusieurs heures (il m’a fallu environ 3 heures pour sauvegarder 250 Go de données).

Si vous voulez aller plus vite et que la réinstallation depuis le disque ou internet ne vous pose pas de problème, vous pouvez opter pour la copie de vos sauvegardes de jeux. Pour ceci, vous pouvez utiliser le stockage en ligne si vous êtes abonné PS+ (10 Go sont compris dans l’abonnement). Dans le menu des paramètres Gestion des données d’application sauvegardées > Données sauvegardées sur le stockage système > Télécharger en amont sur le stockage en ligne ; puis sélectionner les sauvegardes à envoyer sur le stockage en ligne. Sinon, il est possible de faire pareil sur une clé USB (formaté en FAT ou exFAT) en choisissant Copier sur un périphérique de stockage USB. Cette procédure ne permet de copier que les sauvegardes de l’utilisateur courant ; si vous avez d’autres comptes sur la même console, il faudra alors répéter l’opération pour chaque utilisateur.

À noter que la sauvegarde de la PS4 et des jeux ne prend pas en compte les trophées, et il faudra donc veiller à bien les synchroniser avant de changer le disque dur.

Changer le disque dur

Une fois que votre sauvegarde est faite, il est temps de changer le disque dur. Selon le modèle de votre console, la méthode peut différer ; si comme moi vous avez une console de première génération, vous pouvez suivre la procédure suivante :

  1. Éteindre et débrancher la console
  2. Faire glisser le couvercle sur la partie gauche de la console lorsqu’elle est face à vous
  3. Dévisser la grosse vis en bas à gauche pour libérer le casier à disque dur en le tirant vers soi
  4. Dévisser les quatre vis maintenant le disque dur dans le casier
  5. Mettre en place le nouveau disque dur dans le bon sens et remettre les quatre vis pour maintenir le disque dur
  6. Entrer le casier dans la console en poussant jusqu’au bout
  7. Revisser le casier avec la grosse vis et remettre le couvercle

Tout remettre en place

Voilà, votre console a un nouveau disque dur, mais il est vide et il va falloir réinstaller le système.

Pour ce faire, télécharger le fichier image disponible sur cette page dans la section « Procédure de nouvelle installation du logiciel système » en bas de la page. Copier le fichier sur une clé USB dans un dossier PS4 puis un sous-dossier UPDATE (le fichier doit aussi avoir le nom PS4UPDATE.PUP). Brancher la clé USB à la console et allumer la en laissant le bouton de marche pendant au moins 7 secondes jusqu’au second bip de la console. Elle va alors afficher un menu particulier qui vous proposera uniquement de « Réinitialiser la PS4 (réinstaller le logiciel système) » ; choisir cette option et se laisser guider pour lancer l’installation du système.

Lorsque c’est fait, la console redémarre pour se retrouver comme la première fois où vous l’avez allumée. Il est temps de remettre en place vos sauvegardes. Si vous avez uniquement fait des sauvegardes des jeux, il vous faudra vous reconnecter à votre/vos comptes PSN, réinstaller le(s) jeu(x) souhaité(s) et copier les sauvegardes soit depuis le stockage en ligne ou depuis un stockage USB en allant dans le menu des paramètres Gestion des données d’application sauvegardées > Données sauvegardées sur le stockage en ligne ou Données sauvegardées sur un périphérique de stockage USB.

Si vous avez opté pour la sauvegarde complète du système, il vous suffit de vous connecter avec le compte donné au premier lancement et lancer la restauration depuis le menu des paramètres Système > Sauvegarder et restaurer > Restaurer la PS4. Bien évidement, il faut que le disque externe avec la sauvegarde soit branché sur la console. Comme pour la sauvegarde, la procédure va durer quelques temps et remettre en place tous les utilisateurs, applications, sauvegardes, captures, … (selon ce qui a été choisis pour la sauvegarde).

Et voilà, plein de place pour les jeux !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.