Réparer une manette PS4

Economie et simplicité pour changer les boutons, joysticks et gâchettes

Une manette qui ne marche plus correctement, c’est quelque chose qui arrive toujours à un moment ou un autre. C’est ce qui m’est arrivé sur une manette PS4 en cumulant une gâchette cassée (le mouvement de retour ne marchait plus), la couche plastique sur les joysticks abîmée et les boutons qui avaient tendance à rester bloqués. Bref, pas très pratique tout ça pour jouer dans des conditions optimales.

Voyez comme le plastique du joystick est usé. Vraiment pas agréable pour jouer !

Au vu du prix d’une manette, je me suis dit que c’était quand même cher payé pour ce genre de détails. Et effectivement, on trouve facilement sur les boutiques en ligne de quoi changer des éléments d’une manette (boutons, joysticks, gâchettes, …) et même de quoi personnaliser avec des éléments de différents coloris et/ou différentes matières.

De mon côté, j’ai fait quelques achats en ligne avec des gâchettes basiques, et une paire de joysticks en aluminium noir (qui devraient être bien plus résistants que les originaux) ; ainsi qu’un kit complet de boutons et joysticks en aluminium rouge brillant pour customiser un peu plus une manette noire.

Pour installer tout ça, la manipulation ne prend que quelques minutes et est accessible à n’importe qui en suivant les étapes suivantes. Munissez-vous d’un petit tournevis cruciforme, d’un petit tournevis plat pour faire levier et d’une pince pour attraper plus facilement les câbles.

Il ne faut pas grand chose pour faire cette opération
  • Commencez par enlever les 4 vis au dos de la manette, puis insérez le tournevis plat juste à côté de la prise sous la manette en poussant légèrement pour débloquer l’accroche et faire levier. Répétez l’opération de l’autre côté de cette prise.
  • Séparez ensuite les 2 morceaux de coque de la manette (il faudra peut-être forcer un peu au niveau des gâchettes car il faut les déclipser) et débranchez la nappe qui relie la coque inférieure à celle du dessus en tirant légèrement au niveau de la carte électronique.
  • À partir de là, vous avez déjà accès aux gâchettes si besoin (faites attention à ne pas perdre les ressorts sur les gâchettes L2 et R2 qui permettent d’avoir le mouvement de va-et-vient).
  • Pour continuer à démonter la manette, débranchez la batterie en déclipsant le connecteur qui la relie à la carte électronique (utilisez la pince pour plus de facilité) ; enlevez ensuite la vis qui se situe vers le centre de la carte électronique et enfin débranchez la nappe qui relie la carte à la coque supérieure de la manette (utilisez là aussi la pince car elle n’est pas facile d’accès).
  • Vous pouvez maintenant séparer le bloc interne de la manette de la coque supérieure.
  • Si besoin, les joysticks se retirent simplement en tirant dessus afin d’en mettre d’autres à la place.
  • Pour les boutons, il suffit de tirer sur les protections blanches pour accéder aux boutons et les enlever ; à partir de là, pensez à nettoyer ce qui peut l’être dans la coque, les emplacements des boutons et les boutons eux-mêmes.
  • Voilà, vous avez tout démonté simplement, il ne reste plus qu’à faire la même chose dans l’autre sens pour tout remonter !
  • Pensez à bien rebrancher les nappes sur la carte électronique (et dans le bon sens !), remettre les vis où elles étaient et bien positionner les plastiques qui font contact entre les capteurs et les gâchettes.
  • Pour les gâchettes, le plus simple étant de positionner le ressort sur la gâchette au bon endroit (vers l’intérieur de la manette) et de reclipser directement le support (en dehors du socle inférieur) tout en s’assurant que le ressort se positionne correctement dans l’espace qui lui est réservé (pour qu’il reste bien en position par la suite).
  • Finissez par rebrancher la nappe et la batterie, et remettez en place la coque inférieure en commençant par le haut au niveau des gâchettes pour finir par le bas en reclipsant bien au niveau de la prise électrique.
  • Il ne vous reste plus qu’à remettre les dernières vis et le tour est joué !
Après opération, les manettes se réveillent avec un beau lifting !

Il est aussi sûrement possible d’aller plus loin en changeant des éléments plus sensibles comme la carte électronique ou les moteurs, mais je n’ai pas eu la malchance d’y être obligé ; tant mieux pour moi 🙂

Commentaires 1

  • J’ai pu réparer les tiges de mes joysticks à la colle forte après ce tuto, j’ai même pu situer mon erruer sur les touche L2 et R2, vraiment très clair et tout de suite plus simple avec un tuto aussi explicatif.

    Un grand merci encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.